mardi 1 avril 2008

La stévia d'Élizabeth | UQAM

J'apprécie la qualité de ce travail. Il s'agissait de donner une nouvelle image à un produit mal connu et surtout qui n'a pas vraiment un code graphique bien établi. Comme il s'agit d'un substitut végétal au sucre, la référence visuelle à une certaine tradition, donne une assise au produit et une certaine crédibilité. Ça demeure bien sûr une question de perception.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire