mercredi 25 juin 2008

Fêtes nationales | confort et indifférence

Je me suis vraiment ennuyé lors des célébrations de la 24 juin. Il me semble que le fond n'y est plus. On chante le Québec, mais on n'y a pas ajusté le discours; beaucoup de forme, très peu de contenu. Les mêmes chansons, les mêmes clichés, mais ça s'arrête là. Si je me fie à ce que je vois, je crois que la 24 juin est devenue une fête folklorique. Le nationalisme québécois semble ne pas avoir été battu par le fédéralisme, mais plutôt par l'individualisme et l'indifférence. Il n'y a surtout aucun projet environnemental dans l'horizon québécois.

Du côté canadien, nous verrons bien, mais je ne vois pas grand chose à l'horizon non plus. Je suis tombé sur ces deux pubs qui, je dois dire m'ont bien fait rigoler. Expression de deux solitudes. Bonnes fêtes nationales ! Bon, je retourne à mes emballages.

I thought the Quebec celebration was rather boring this year. It seamed to turn into a repetition of the same clichés year after year and the true essence of the nationalism seams to have dispared and turn into a folk thing more than anything else. The environment doesn’t seam to be part of the agenda.

In Canada, we'll see, but I'm not expecting much new genius idea for the environment. I found these two adds to express pretty well the two solitudes. Ok now back to packaging!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire