mercredi 27 août 2008

La femme selon Simons

Vous avez sûrement suivi le petit scandale provoqué par la brochure publiée par les magasins Simons récemment. Après avoir subit une pression médiatique intenable, Simons a retiré ses brochures et a admis sa faute. Comme j'ai une vision plutôt holistique des choses je me permets de sortir de l'emballage pour commenter sur le secteur somme toute assez semblable qu'est la mode et l'emballage du corps. La grande différence ici est que le produit à emballer c'est vous et que ce qu'on vous présente c'est quelqu'un d'autre. Si ce qu'on vous présente est plus beau que vous, ça passe encore; après tout c'est ce qu'on fait en emballage, on photographie les plus beaux concombres pour vendre des concombres ordinaires. Par contre, si on vous présente des cornichons pour vous vendre des concombres, là je proteste.

C'est un peu ce que la mode fait de façon généralisée. Comment réagir face à cette culture du faux à la limite de la déviance sexuelle. Regardez ces photos et dites moi quel âge a ce mannequin? Pour suggérer à un enfant de prendre une pose provocatrice comme celle de droite, il faut quand même avoir perdu quelques principes moraux. Et là je ne parle pas des parents de la petite...

D’un autre côté, est-ce qu’il y a encore des femmes victimes de cette supercherie? Ça fait des années que l’on dénonce les pratiques de cette industrie sans résultat et malgré tout, elle se porte mieux que jamais. Ça doit faire plaisir à quelques consommatrices tout de même.
Trying to look good limits my life
Stephan Sagmeister

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire