samedi 13 septembre 2008

Dawson College | Deux ans après

Ayant moi-même enseigné au Collège Dawson de 2000 à 2003, je ne peux passer sous silence ce triste anniversaire de la tuerie du 13 septembre 2006 ou cette jeune femme Anastasia Rebecca De Sousa a perdu la vie d'une façon horrible et barbare sous les balles d'un imbécile. Cette tragédie s'ajoutait à une longue liste de drames du même type qui auraient tous pu être évités si les armes ne circulaient pas aussi librement sur ce continent. Il existe encore en Amérique du nord ce culte ancien du droit individuel à l'auto-défence inscrit dans la constitution américaine :" A well regulated Militia, being necessary to the security of a free State, the right of the people to keep and bear Arms, shall not be infringed."

Au Canada, nos chers cow-boys de l'ouest et particulièrement notre Premier ministre affirment et défendent cette idée du droit à la possession d'arme à feu sans sourciller.

J'en profite pour vous présenter un travail de sensibilisation conçu dans le cadre de mon cours d'emballage par Pier-Luc St-Germain. Il s'agit d’un projet assez audacieux qui serait proposé par un gouvernement courageux (c'est donc un peu utopique bien sûr) et qui obligerait tous les fabricants de munitions à utiliser ces emballages qui rappellent aux utilisateurs les dates et noms des victimes des tueries de Columbine, Polytechnique, Dawson et bien d'autres drames inutiles.
Sylvain Allard

I’m very sensitive about today’s 2nd anniversary of Dawson College’s Shooting especially since I use to teach there from 1999 to year 2003 in the graphic design department. I’m thinking about this beautiful young woman Anastasia Rebecca De Sousa who lost her young and promising life under this imbecile's bullets. For our cow-boys fellows in Canada and United States, it was just another tragedy to be added to the long list of sad events, but they wouldn’t question this cult to guns that is part of the USA Constitution: " A well regulated Militia, being necessary to the security of a free State, the right of the people to keep and bear Arms, shall not be infringed."

I take this opportunity to present to you this project designed in my packaging class by Pier-Luc St-Germain. This concept was suggested that a courageous government (I know, I know, that is impossible) would force munitions producers to use a package for the bullets that gives de dates and the names of the victims of shootings like Columbine, Polytechnique, Dawson etc.
Sylvain Allard

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire