samedi 13 octobre 2007

Les bas de nylon | LOU

Concept 1 | Marie-Michelle Morneau
Ce concept est le résultat d'une réflexion sur la quantité d'éléments d'emballage observé dans le commerce et une réponse visant à diminuer la quantité de matière utilisée tout en proposant une nouvelle approche innovatrice et esthétique pour l'emballage des bas.

Cette approche propose d'abord l'impression d'une pellicule plastique avec un texte à définir. Cette pellicule sera utilisée pour tous les modèles de bas. Il y aura un minimum de perte de matière puisque toutes les sections de la pellicule pourront être utilisées. Il s'agit dont d'une optimisation de la matière et du processus d'emballage.



Le bas sera inséré dans le plastique avec un carton-support permettant à l'emballage d'avoir une certaine forme. Ce carton pourra servir de carte promotionnelle pour la cause du cancer ou simplement de carte promotionnelle ou informative.

L'emballage sera fermé grâce à une couture élégante et dont la couleur pourra varier ou changer selon le modèle ou la couleur des bas. Au passage, la couture attachera une ou deux petites étiquettes pour l'identification du modèle et de la marque.



Concept 2 | Audrey Lapierre
Ce concept pourrait être une variante du premier concept, mais pourtant il est issu d'une réflexion différente. Le problème identifié est la complexité des emballages standard de bas et leur inutilité après l'achat. Ici, l'emballage inspiré du sac Zip-Lock permet d'accompagner le bas tout au long de sa vie utile. En effet il devient un rangement efficace et permet une ouverture et une fermeture à volonté pour la femme en transit. Le graphisme est imprimé directement sur le sac et seule une étiquette détermine la grandeur. Cela permet l'utilisation du même sac pour tous les modèles.

Un œillet de métal permet l'accrochage efficace des bas. Le graphisme reste à travailler.


Concept 3 | Camille Blais
Ici le concept est clairement orienté vers la deuxième vie de l'emballage avec cette enveloppe qui se contracte et devient un prisme triangulaire. Ce volume ainsi formé permet le rangement des bas dans le tiroir.La forme circulaire de la fenêtre permet de présenter le bas et de résister à sa deuxième vie de rangement.L'emballage est fait de papier kraft non blanchit et recyclé. Les encres sont végétales et donc non toxiques. Le graphisme sera à évaluer et pourra permettre une intégration de la cause humanitaire.

Un quatrième concept a été exploré, mais n'a pas encore abouti à une solution satisfaisante.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire