mercredi 4 février 2009

La séduction du suremballage | Gauthier

Au début de cette année, j'ai pris la résolution de me pencher un peu plus sur le design made in Québec. Après tout il y a des trucs chouettes qui se font ici. Il va de soit cependant que de se limiter à un marché de 6 millions d'habitants pour parler de design c'est ma foi... assez restrictif. Quoiqu'il en soit en ouvrant mon hebdomadaire Grafika ce matin «j'tombe ty pâ sur une belle bwète bin chic» conçue par Gauthier Design.

For this New Year still beginning, I decided I was going to post more things from Quebec. In fact I must confess that I was not too focused on our 6 millions customer market and was more looking on a larger scale. Mind you, there are beautiful things designed here and I will keep you informed.
À première vue je suis assez séduit et comme la nouvelle titre «Gauthier se fait chocolatier», je pense spontanément au restaurant Chez Gauthier sur avenue du Parc, mais je réalise en lisant qu'il s'agit d'une pièce promotionnelle pour le Studio Gauthier designers. C'est très élégant tout ça et j'apprécie l'élégance et le ton du concept.

That being said, I was seduced this morning by this news published in Grafika newsletter presenting this gorgeous chocolate package. The title was: «Gauthier se fait Chocolatier» so I automatically thought of Chez Gauthier this famous Montreal Restaurant, but in fact, as I was reading the article, I discovered that it was Gauthier designers promotional package. Analysant le tout, je découvre ce texte très étrange qui vente le suremballage et qui me fait réaliser que je me suis fait prendre par le charme du graphisme (déformation professionnelle me direz-vous avec raison). «... des envies folles d'envelopper, de multiplier les couches...»

Alors là je déprime tout d’un coup le tout devient soudainement beaucoup moins séduisant et je retourne à mes étudiants à l’École de design pour souligner une fois de plus l’importance du « Less is more » dans la démarche d’éco-packaging.

Despite the enormous amount of material here I admit that at first, I was seduced, but after exploring the thing, I started reading the text on the package that was literally exploring a poetic justification for over packaging. It just goes to show that even designers get trapped in the seduction of excess. Than I felt not so good about the packages and got back to my packaging students reinforcing and convinced more than ever of the importance of applying the simple principle of “Less is more” in eco-packaging.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire