mercredi 15 avril 2009

Bioplastiques | solution ou problème ?

Les bio plastiques à base d'amidon de maïs, pomme de terre et autre matières organiques peuvent à priori nous laisser croire qu'il s'agit d'une solution à toute épreuve pour le problème de pollution créé par les énormes quantités de déchets d'emballages. C'est du moins ce qu'essaie de démontrer la société London Bio Packaging sur son site Web.
Récemment cependant, plusieurs chercheurs ont remis en question l'aspect environnemental de ces bio plastiques prétendant que ceux-ci ne se dégradaient pas dans un contexte de site d'enfouissement et que s'ils le faisaient, ils généraient alors d'énorme quantité de gaz à effet de serre.

London Bio Packaging répond de façon intéressante à ce problème en soulignant que les bio-plastiques émettent 77% moins de CO2 que les plastiques conventionnels comme le PET par exemple.

Les critiques du bio plastique soulignent aussi que le maïs utilisé pour produire du bio plastique ne pourra pas être consommé pour l'alimentation et privera encore une fois les peuples plus démunis.

À cela London Bio packaging répond que le pourcentage du maïs utilisé par les bio plastiques en 2007 correspond à 0.0005% de la production alimentaire américaine. L'histoire ne dit pas quel serait le pourcentage si les bio plastiques remplaçaient totalement le plastique des emballages.

Bref, si ce genre de problématique vous intéresse, je vous invite à visiter le site Pakbec qui s'intéresse à toutes ces questions assez pointues mais essentielles à une compréhension globale de la problématique environnementale des emballages.
London Bio Packaging (LBR) believes that bio based plastics are the most environmentally friendly materials available and play an important role in creating a more sustainable society.
---
Recently some have challenged whether bio-plastics are actually environmentally friendly. London Bio Packaging raises these issues and responds to them.

The Concern: Bio-plastics do not break down in landfill and if they do they create methane.

One key environmental benefit of using bio-plastics is they have a lower carbon footprint thus helping to combat climate change. Bio-plastic (PLA) emits 0.75 kilos of carbon dioxide per kilo of resin as compared with conventional plastic (PET), which emits 3.4 kilos of carbon dioxide per kilo. So bio-plastic emits 77 percent less carbon dioxide. This is not just a marginal difference but a hugely important step in fighting climate change! (english text copied from parbek.blogspot.com)


Ça me fait penser au travail de Claire Darmon et de Julien Gaullet dans mon atelier à l'Intuit-Lab la semaine dernière à Paris. Ils exploraient cette complexe question éthique du maïs en regard de la faim dans le monde versus les besoins énergétiques des pays développés. Leur concept très simple offrait du maïs vendu dans un bio plastique, mais qui, une fois vide, posait une simple question pour un problème complexe.This makes me think of Claire Darmon and Julien Gaullet’s concept in my packaging workshop in Paris last week. They were exploring this complex and ethic question of food versus energy in corn production. The corn in bio plastic bag would be available and would ask a simple question once the bag is empty. «Corn for food or for bio fuel?»

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire