lundi 13 avril 2009

La part de l'autre | Bénédicte Michelet

J’arrive de Paris… Et oui, je suis déjà de retour dans notre belle République de la Banane. Endroit où l’on préfère d'ailleurs investir dans les Casinos, le béton, l’armée et le club de hockey Canadien plutôt qu’en éducation. Bon d’accord … J’arrête ici tout de suite parce qu’en fait, je me console car je suis vraiment enchanté de mon voyage au beau pays du savoir-vivre.

I just came back from Paris. Yep, I’m back here in my Banana Republic where concrete, casinos and the Canadian hockey team deserve more financing than education. At least that was my conlusion after reading the Canadian newpapers headlines while I was away. But forget that, I had a very nice trip in the country of good manners and good living last week.Comme mentionné dans un billet précédent, je donnais un atelier à L’Intuit-Lab de Paris parmi d’autres invités dont Jorge Alderete de Mexico, Yves Testet de Québec et Liza Olskanskaya de Russie. J’étais invité par ce formidable organisateur qu’est Michel Olivier et qui nous a fait vivre une semaine aussi stimulante que divertissante.

As mentioned in a previous post, I was invited along with Jorge Alderete of Mexico, Yves Testet of Québec and Liza Olskanskaya of Russia to give a workshop on packaging at the Intuit-LAb in Paris by this fantastic host that is Michel Olivier. I tell you right of the bath, I was really impressed by that school founded by Patrick Felices in 2001. To describe the quality of the students there I would say: rigour, enthusiasm and involvement. D’entrée de jeux, je vous dis que cette École créée en 2001 par Patrick Felices m’a vraiment impressionné à tous les niveaux; locaux exceptionnels, équipe dynamique, programme bien ficelé, tout de cette École m’a séduit sans oublier bien sûr les étudiants tous plus charmants et talentueux les uns que les autres. Si j’avais à trouver un mot pour définir ceux-ci, j’hésiterais entre les mots; rigueur, implication et enthousiasme. Pourquoi pas les trois au fait?Après quelques exercices, j’ai proposé aux étudiants de réfléchir à la notion de répartition des ressources alimentaires dans le monde. Il s’agissait donc d’une exploration du potentiel de l’emballage comme média de communication. Ici, le produit est porte-parole et le «pack» (comme ils disent au pays de Molière) transpose le message en une expérience tri dimensionnelle engagée.

After some basic exercises, I proposed to students to develop a package that would express by its shape and its design the problem of equity of the food resources on the planet.Ce premier projet est une conception de Bénédicte Michelet qui explore de façon éloquente l’aspect non équitable du commerce des ressources alimentaires et, si une image vaut mille mots, une démonstration en vaut sûrement encore plus.

This project by Bénédicte Michelet is exploring, in a very eloquent way, the repartition of the cost from producer to customer, highlighting the disparity of profits within the final price of a given product. If an image is worth a thousand words, how many is worth a demonstration?

2 commentaires:

  1. Hi, it's a very great blog.
    I could tell how much efforts you've taken on it.
    Keep doing!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Je trouve votre blog très enrichissant, cela change de tout ce que l’on peut lire habituellement. Bonne continuation et merci.

    RépondreSupprimer