mercredi 15 avril 2009

Pâtes | Yuan Gao

Il faut toujours être prudent avec les généralisations indues basées sur l’ethnicité. On constate bien que la course à pied appartient aux Africains, le cyclisme aux Européens, le design automobile aux Allemands, la fine cuisine aux Français etc. Mais, on trouve d'innombrables exceptions. Par exemple, il y a eu le coureur finlandais Paavo Nurmi , le cycliste américain Lance Armstrong, la voiture suédoise Volvo et la cuisine italienne pour contredire toutes ces idées préconçues.

Cela dit, lorsque j’ai vu cet emballage de Yuan Gao dans mon atelier d’emballage à l’Intuit-Lab, je n’ai pas pu m’empêcher de penser que le design d’emballage était définitivement une discipline asiatique. L’emballage de pâtes virtuose et complexe de Yuan propose un système de soufflet qui s’adapte à la quantité du contenu. Plus on vide, plus on peut adapter la boîte en hauteur. Lorsque cette extension est réduite à son minimum, la boîte peut être donné pour un partage à un organisme de distribution alimentaire. Le graphisme typographique se modifie et du mot «pâtes», une phrase se déploie et dit « Les pâtes sont faites pour êtres partagés ».One should always be very careful not to do general implementation based on ethnic characteristics. Still there are some that are easy to do like: the running belonging to Africans, cycling to the Europeans, car design to the Germans, gastronomy to the French etc. Mind you there are still tones of exceptions to challenge that, like the famous Finland runner Paavo Nurmi, American cyclist Lance Armstrong, Swedish car Volvo and Italian cuisine.

That being said, when Yuan Gao presented me this beautiful package in my Paris workshop, I couldn't help but thinking that package design really belongs to the Asians. This virtuoso pasta package is built on a bellows system adjusting the box to its content. Once the box gets its minimal size, it is suggested to give the rest of the pastas to the community. The typography stretches and the initial word «pasta » becomes «pastas are made to be shared».

1 commentaire: