vendredi 8 mai 2009

Mort au plastique | Émilie Bertrand-Villemure

C’est une tendance lourde d’emballer les objets électroniques dans des termo-moulages de plastique dur, dangereux et difficiles à recycler. Pourtant, ce sont des produits non périssables et outre le besoin de les protéger des chocs ou du vol, ils n’ont en fait aucun besoin d’emballage. C’est le sujet qui a intéressé Émilie dans mon cours. Celle-ci propose d’utiliser (ou de réutiliser) cette fabuleuse matière qu’est le carton ondulé pour protéger les objets. Ce qui est formidable ici, c'est que ces petits emballage sympathiques deviennent des petits boîtiers de rangement et l’on a envie de les conserver. On fait donc d’une pierre trois coups ; on protège l’environnement, on donne une deuxième vie à l’emballage et l’on crée un objet désirable. Adieu «Blister pack» !What seams to be a standard in the electronic retails practice is the blister-pack approach to packaging. It seams that it’s the only way to protect things that, maybe, don’t need to be so protected. It’s not food after all and they don’t need to be sealed. I know, I know, it has to do with protection and cost. Yep, plastic is cheap for the industrials, but very expensive for our environment. If these objects need to be protected against chocks, why not using this good old corrugated board in a way that it would be so nice that the consumer would want to keep it. You got to admit that instead of cutting your fingers on a rigid and resistant plastic pack, these are much more friendly. This is Émilie’s project in my packaging class. She was proposing to kill three birds with the same stone: Protecting the environment, give a second life to a package and add a seductive effect to the product. Goodbye Blister pack!

2 commentaires:

  1. make iphone case's too... ty /// how much

    RépondreSupprimer
  2. Très hot comme packging et en plus c'est écolo!

    RépondreSupprimer