mercredi 20 mai 2009

Shop drop in Montreal

Shopdropping in Montreal est un collectif d’artistes et de designers qui participent à l’acte de déposer des «œuvres» dans des magasins. Cet événement s’inscrit dans le cadre de la 6e biennale de Montréal dont on a si peu entendu parlé qu’elle m’a passée sous le nez. Enfin, je suis peut-être à blâmer, je n’en sais rien.

Le shopdropping consiste donc à dissimuler des objets d’art parmi les produits sur les rayons des magasins. Il s’agit d’une forme de «culture jamming» selon Ryan Watkins-Hughes, le créateur de shopdropping.net. À la base j’aime beaucoup l’idée, mais j’avoue que je n’ai pas été transporté ni même amusé par ce que j’ai vu sur le site. Un discours sans trop de substance et qui, une fois de plus, est un dialogue d’artistes qui parlent à d’autres artistes plutôt qu’au public. Mais je n’ai pas tout vu et je vous invite à juger vous même. À propos du site, j’ai pas tendance à avoir des états d’âme linguistiques (mon blogue bilingue en est la preuve) mais il faudrait peut-être dire à ces gens que parmi les 7 million de personnes qui vivent dans cette province, 6 million parlent français; ça vaudrait peut-être la peine de penser à une version française du site non?Shopdropping in Montreal is a Montreal based collective made up of artists and designers who take part in the act of shopdropping. I just discovered it via notcot.org. Shopdropping means covertly place merchandise on display in a store. A form of 'culture jamming'as defined by Ryan Watkins-Hughes, creator of shopdropping.net. I find it to be a very exciting idea. This event is part of a the Biennal of Montreal and unfortunatly was not so well promoted. Some critics are also complaining that despite the fact that it was supose to me a communication between artists and the public, it ended up again as a artist to artist type of discussion (AGAIN). I must admit that the images I saw so far were not really convincing in terms of artistic language. But I let you judge by your self.
I hate to say it but when I visited the site, I wondered: are these guys aware that there is over 6 million French speaking people out of 7 million in this province?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire