vendredi 3 juillet 2009

EXTRA BAGGAGE | Amanda Mocci

S’il y a beaucoup d’aspects formidables dans mon travail, il y en a un qui me plait particulièrement, c’est le travail avec les étudiants. La recherche de solutions novatrices les pousse souvent sur des terrains inexplorés et la conscientisation environnementale que j’essaie de leur transmettre les amène souvent aux limites des matériaux et des techniques de fabrication. Parfois ils nous surprennent et ils ouvrent des pistes de recherche fascinantes.

C’est ce qui s’est passé avec ce travail d’Amanda Mocci dans mon cours d’emballage cet hiver. Alors que nous vivions la grève des professeurs à l’UQAM, Amanda travaillait comme une petite fourmi à développer ce projet exceptionnel. En fait, il s’agit plus d’une exploration de matériel que d’un emballage proprement dit.Amanda a récolté un nombre considérable de ces sacs de plastique blancs qu’on nous offre dans tous les commerces et en a fabriqué une matière plastique solide et résistante en les fondant à la chaleur avec un fer à repasser. Cette technique n’est pas une première, mais le contrôle qu’elle a obtenu avec cette technique est exceptionnel. Une fois la matière créée, elle a été cousue et elle est devenue, un étui à lunettes, un coffre à crayon et même un sac de transport pour ordinateur portatif. Le rembourrage du sac est fait à partie de feuilles imprimées mises en charpies.Il est difficile pour moi de penser à un projet excitant. On donne une deuxième vie avec un potentiel de pérennité très grand à un produit qui constitue un problème environnemental majeur. C’est gagnant sur toute la ligne parce qu’en plus d’être très inspiré sur un point de vue environnemental, c’est joli et même assez « trendy ».

Si j‘ai la chance de voir des projets de design exceptionnels, celui d’Amanda a été un qui m’a particulièrement réjouit, et comme c’est mon anniversaire ce weekend, quelle bonne occasion pour me faire plaisir et vous présenter le Extra Baggage.If there’s something that I really like about my work as a graphic design professor, it’s the work with the students. The search for innovation and new ideas is so strong that it pushes them on unexplored fields of research. The environmental paradigm that I emphasize pushes them also to explore the limits of materials. Sometimes, they just flabbergast me.

This is what happened this spring in my packaging class when Amanda Mocci came with this concept of second life material. She first collected tones of basic plastic bags that are given away by shops of all kind, and she literally created a material by heating them in layers with a pressing iron. The result ended up being beautiful. It was not an invention since I’ve heard about this technique before, but the way she handled it was pretty new to me and the result was impressive.
So there we go, she decided to create all sorts of bags, sleeves and cases simply by sewing it with this nice green thread giving it a nice trendy «green» look. And green it is since it’s converting an environmental problem like plastic bags into a much more permanent material.

It’s hard for me to find a more exciting project than that. So since my birthday is this weekend, I though I could treat myself by posting Amanda Mocci’s Extra Baggage project.

Voici un vidéo qui décrit bien la technique.
Here's a video that explains the technic very well.

3 commentaires:

  1. Anonyme10:34

    super technique de fusion des sacs plastique en vidéo à l'adresse http://www.youtube.com/watch?v=0oddEWnj7X0&feature=channel_page

    RépondreSupprimer
  2. Ce blogue est très très intéressant et les projets encore plus ! J'ai hâte de découvrir les nouvelles idées de vos élèves que je ne manquerai pas de publier sur mon blogue http://www.lemballageecologique.com qui traite justement de l'emballage éco-responsable.
    Bonne continuation ! Laurent - Montréal.

    RépondreSupprimer