mardi 25 août 2009

1 $ au Fond Oxygène | Parc Jean-Drapeau

Voilà donc la saison du NASCAR qui nous revient à Montréal. La belle métropole a encore droit à sa lobotomie collective. Vous savez cette activité qui permet à Montréal de se classer dans le même club sélect des villes comme Nashville, Milwaukee, Martinsville, Homestead, Dover, Charlotte et j’en passe. Quelle fierté!

Un petit fait divers assez amusant pour ceux qui ont un bon sens de l’humour. Vous me direz avec raison que cette ville n’en est pas à une absurdité près et vous avez raison. Le parc Jean-Drapeau est un endroit fabuleux et c’est un petit havre de paix dans la nature près de Montréal.

Des parcomètres ont été installés récemment sur le circuit Gilles Villeneuve pour les sportifs qui s’y rendent pour pratiquer leur sport favori (vélos de route, patins à roues alignées, aviron, canot et course à pied).

Alors pour encourager ces sportifs, notre belle ville de Montréal qui préfère y organiser des événements de «chars» y a installé des parcomètres à 7$ l’heure pour payer le Fonds Oxygène. Celui-ci sert supposément à compenser pour les gaz à effet de serre du parc Jean-Drapeau. Attendez… les sportifs qui payent pour les gaz à effets de serre sur un circuit de course automobile du NASCAR… bravo mon Gérald!

So the season of NASCAR is back in Montreal. The beautiful city is still entitled to its collective lobotomy. You know this activity that allowed Montreal to finish in the very select club of cities like Nashville, Milwaukee, Martinsville, Homestead, Dover, Charlotte and more. What a pride!

Here’s a small news item quite amusing for those who have a good sense of humor. You may say with reason that this city is not at an absurdity near and you're right. Parc Jean-Drapeau is a fabulous place and it is a quiet oasis in the wild near Montreal. So parking meters were recently installed at the Circuit Gilles Villeneuve for athletes who go there to practice their favorite sports (road bikes, roller blading, rowing, canoeing and running).

In other words, to encourage these athletes, our beautiful city of Montreal, which prefers to organize car racing events have installed $ 7 an hour parking meters to pay the Oxygen Fund. I’m dead serious and this is supposed to compensate for greenhouse gas emissions at Parc Jean-Drapeau. Wait ... Athletes who pay for greenhouse effect gas on a NASCAR race track... bravo good mayor Gerald!

8 commentaires:

jacques m. a dit…

Je partage entièrement ton point de vue. Effectivement le parc Jean-Drapeau est un endroit merveilleux pour pratiquer toutes sortes d'activités sportifs et c'est désolant de voir que ce lieu soit transformer momentanément en son antithèse.

J'aime particulièrement le terme "lobotomie" qui a été utilisé, car je crois qu'il représente bien cette réalité. Tout le monde veut bien recycler et faire sa part pour aider l'environnement (enfin je crois), mais lorsqu'il s'agit d'aller voir des "chars" tourner en rond pour rien on oublie vite cet engagement environnemental. Je crois que les gens devraient être plus critique face aux activités qu'ils pratiquent.

Anonyme a dit…

C'est peut-etre un peu ridicule, mais ce qui est ridicule c'est ce rendre en auto au parc jean-drapeau quand t'as un métro qui s'y rend pour le tiers du prix.

Anonyme a dit…

Ça pourrait être un argument massue si on avait le droit de transporter des vélos de route dans le métro à des heures intéressantes. Les gens qui veulent s’entraîner ne font pas du vélo de 10 h à 15 h (ils travaillent) et après 19 h (ça veut dire qu’il reste au bureau en attendant…) Le sport c,est après le boulot la plupart du temps. Les gens n’habitent pas tous sur le plateau Mont-Royal. Pour ce qui est des canots et avirons…

Anonyme a dit…

Euh... je sais pas ce qui est pire... une course annuelle de Nascar qui dure une heure ? Ou bien le traffic qui circule chaque jour sur les ponts et dans Montréal aux heures de pointe ? Je crois que la lobotomie, ne s'applique pas autant aux quelques spectateurs qu'aux milliers de travailleurs qui se rendent au travail en voiture.

Anonyme a dit…

Pour répondre au commentaire qui précède le mien. Il est vrai que l’impact environnemental de toutes ces voitures aux heures de pointes est plus grand que celui du NASCAR. Mais ça n’a aucun rapport, je suis désolé. Ces travailleurs n’ont pas vraiment le choix d’aller travailler. Oui ils pourraient prendre le train mais ce n’est pas le point. Le NASCAR n’est non seulement pas nécessaire, il transporte des valeurs dépassées de gros chars bruyants et fait la promotion d’une culture bas de gamme, pathétique et typiquement nord-américaine. Vous êtes sur un site de design, vous devez être sensible aux belles choses… allez voir le site NASCAR… si vous ne comprenez pas après ça…

Anonyme a dit…

Surprise surprise... En Amérique du Nord on cotoie la culture Nord Américaine... hmmm? La F1 n'était pas mieux, ça brule beaucoup plus d'essence une course de F1 qu'une course de NASCAR... Je pense que le choix d'image est un peu biaisé, c'est de la fumée de pneus, et non d'échappement.

Sylvain Allard a dit…

Ce n'est pas parce qu'on est à côté des USA qu'on est obligé de les suivre dans leurs aberrations. La F! ! c'est encore pire je suis d'accord là-dessus. En plus d'être inutile, c'est l'affaire d'un homme complètement déconnecté du monde dans lequel il vit. J'ai écrit un commentaire sur la F1 sur ce blog d’ailleurs :

http://packaginguqam.blogspot.com/2008/06/ode-linconscience-grand-prix-de-montral.html

Anonyme a dit…

Bonjour,
 
À la suite de votre courriel adressé au Bureau du Maire de Montréal au sujet du stationnement et du Fonds Oxygène du parc Jean-Drapeau, veuillez trouver ci-dessous quelques  renseignements complémentaires.
 
D’abord sachez que le stationnement a toujours été payant au parc Jean-Drapeau. Les bornes de stationnement sont en place depuis 2007. Le coût du stationnement en 2009 est de 13 $ pour la journée, dont 1 $ est attribué au Fonds Oxygène.
 
De plus, tous les promoteurs d’événements fournissent une contribution de 3 % de la valeur de leur contrat au Fonds Oxygène afin de compenser les gaz à effet de serre générés par le tenue de leur événement. C’est donc dire que chaque utilisateur du parc compense sa propre empreinte carbone.
 
Recevez nos salutations distinguées.
 
 
Nathalie Lessard |Directrice principale |Affaires publiques et développement durable|514 872-3262
Parc Jean-Drapeau |Télécopieur 514 872-5691 
Pavillon du Canada |1 circuit Gilles-Villeneuve |Montréal QC |H3C 1A9 |Canada
www.parcjeandrapeau.com
 

Enregistrer un commentaire