jeudi 20 août 2009

Ceci est une arme | Daniel Robitaille

L’emballage est un formidable outil de communication puisqu’il rattache un message à une expérience visuelle tridimensionnelle tangible et concrète liée au quotidien de l’usager. Puisque chaque geste de consommation est accompagné d’un emballage, la voie est déjà tracée et propice à une expérience interactive complète transposant un message visuel en une entreprise de séduction tactile et sensorielle.

Cet emballage conçu par Daniel Robitaille dans mon cours d’emballage il y a quelques années est une belle démonstration de l’intégration d’un message puissant à une expérience à priori banale comme l’achat d’un crayon par exemple. Qui a besoin d’un emballage pour un crayon me direz-vous avec justesse? Peut-être une entreprise de sensibilisation aux droits de l’homme. Ici le crayon est un symbole et un prétexte à un message articulé autour d’un engagement sociétal. À l’intérieur de l’emballage est imprimée la Charte des droits de l’homme. De quoi excuser peut-être le suremballage.

Packaging is a powerful communication tool since it attaches a three-dimensional visual message to a tangible and concrete experience for the user. Since each act of consumption is accompanied by a package, the path is already laid out and conducive to a full interactive experience implementing a visual message in one of seduction and tactile senses.

This package designed by Daniel Robitaille in my packaging class some years ago is a fine demonstration of the integration of a powerful message to a trivial action such as buying a pen. Who needs a packaging for a pencil you will say with accuracy? Perhaps in a campaign to promote the Human Rights. Here the pen is a symbol and a pretext for a message built around a social commitment. Inside the packaging is printed the Charter of human rights. What a good excuse for the overpack. On the pen packages: this is a weapon, this gives freedom, this is vital and this is a voice.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire