jeudi 24 septembre 2009

l’extériorisation des coûts | Sylvain Jacques


Quel est le vrai coût des choses que nous consommons? Quelle est l’empreinte écologique de ces objets de notre quotidien? Réalisons-nous que les objets que nous achetons ont la plupart du temps voyagé plus que nous? Et pourtant, nous les payons bien moins cher que la somme de tous les éléments qui les composent. La terre pour le coton, les semences, la culture, la récolte, la transformation, le tissage, la fabrication du tissu, la manufacture qui fabrique les T-shirts, la distribution, le transport, la boutique, la voiture pour aller au centre d'achat; pour un T-shirt à 30$.

Dans mon cours d’emballage, Sylvain Jacques explorait cette idée en proposant une étiquette pour un T-shirt qui racontait toute l’histoire de celui-ci et démontrait ainsi le principe pervers de l’extériorisation des coûts par l’exploitation des ressources et le la main-d’œuvre des pays sous-développés.

What is the real cost of things we buy? What is the footprint of these objects of our daily lives? Do we realize that the things we buy have mostly traveled more than we do? And yet we pay much less than the sum of all their parts. The land for cotton, seeds, cultivation, harvesting, processing, weaving, fabric manufacturing, the factory that manufactures T-shirts, distribution, transport, store, drive to the center to purchase a $ 30 T-shirt.

In my packaging class, Sylvain Jacques explored this idea by proposing a label for a T-shirt that tells the whole story and thus demonstrated the perverse principle of externalization of costs by resource and labor exploitation of underdeveloped countries.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire