mardi 17 novembre 2009

Lacets | Pierre-Olivier Séguin


Voici en quoi consiste un emballage centré sur le service à l’usager. À première vue, il apparaît utiliser une quantité excessive de matière et, en effet, contrairement à ce que l’on connaît en magasin, c’est un peu excessif. Cela dit, puisqu’il est conçu avec du carton récupéré de séparateurs dans les boîtes d’emballage secondaire, il est par le fait même, assez écolo.

Ce que j’aime dans ce concept malgré les failles liées aux coûts de fabrication et à l’approvisionnement du carton de deuxième vie, c’est qu’il règle un problème pour l’usager qui ne trouve souvent pas l’information essentielle lors de l’achat de lacets soit, le rapport entre la longueur et le nombre d’œillets. C’est une information importante qui n’est souvent pas bien communiquée sur les emballages actuels.

Here’s a user-centered approach to packaging. At first glance, it might seams to be an excess of material in comparison of what we can already find on the market. Would it change that perception if we consider that these cardboard card are made of cardboard separators used in secondary packaging?

What I like about this project developed in my class is that, despite it’s overuse of material, it addresses a communication problem very effectively by showing the product in its context and therefore it helps the consumer to quickly identify what he needs. Very often, this is exactly what is missing in our approach to developing products: thinking about the user.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire