samedi 28 février 2009

Canada et Québec | champions du déchet

Le Canada
Il a produit près de 1 100 kg de déchets solides municipaux par habitant en 2006, soit 8 % de plus qu’en 2004. De ces 35 millions de tonnes, un peu plus de 27 millions ont abouti dans les sites d’enfouissement et les incinérateurs et 7,7 millions de tonnes, soit 22 %, en ont été recyclées ou compostées.

Le Québec est :
le pire producteur de déchets (1211 kg / habitant) après l’Alberta;
le quatrième au recyclage 27 % (après I-P-E, N-E, C-B);
le triste champion de l'enfouissement (890 kg / habitant) après l’Alberta.

N'en déplaise à ceux qui prétendent que nous faisons bien au Québec, sachez que la situation est plutôt catastrophique.

Grand prix des fromages canadiens 2009

Voici le jury avec lequel j'ai travaillé ce 21 février 2009 pour le Grand prix des fromages canadien 2009 à l'Institut d'hôtellerie de Montréal. J'y ai été invité à titre d'expert en emballage. J'ai été particulièrement impressionné par la qualité du jury qui m'accompagnait et l'excellente hospitalité de nos hôtes.

Here’s the jury I worked with on February 21st for the Canadian Cheese grand Prix 2009. I was invited to participate as a packaging specialist. It was a very good experience for me and I was very impressed by the hospitality and the quality of the people I worked with.

jeudi 26 février 2009

No9 | Thomas Jonkajtys

Voici le travail de Thomas Jonkajtys dans mon cours d’emballage. D’abord les chocolats sont moulés en forme de noix. Chaque chocolat contient une noix. Ensuite, l’emballage est créé grâce à la superposition de couches de papier ondulé. Pour atteindre les chocolats, on doit percer les 9 opercules de papier métallique. Le nom du produit est un rébus où le chiffre 9 peut être remplacé par son équivalent romain qui donne «NOIX». Par la quantité de matière utilisée, le concept n’est pas particulièrement écologique, mais il n’utilise pas d’impression métallique, de plastique ou autre techniques polluantes.

Here’s Thomas Jonkajtys’ work in my packaging class. First, a mold was designed in a nut shape. Le package is designed out of laminated layers of corrugated board. A break through metallic sheet protects the nine chocolates. The name of the products is a French rebus where the roman number IX create the word NUT (NOIX).

Block head | Brandhouse UK

Ah ces britanniques!... Il y a-t-il quelque chose qu’il n’ont pas encore compris à propos du branding de produit ? Je ne crois pas. Je viens de découvrir ce joli produit de protection solaire destiné aux sportifs et conçu par le studio Brandhouse à Londres. J’avoue que comme clarté de message et comme différentiation de produit… les Ombrelles de se monde peuvent retourner à leur table à dessin.

Is there anything the British don’t understand about branding? I don’t think so. I just discovered this beautiful and effective line of skin sun protection aimed at sportive people and designed by London Brandhouse Studio in London. I guess the system is clear enough and all the other brands will now on look very bland compare to that.

mercredi 25 février 2009

Nice Rice | Geneviève Fredette

Il y a quelque chose que j'aime bien dans ce concept et c'est difficile à nommer. Bien que l'idée de mettre du riz en tube est loin d'être une innovation, Geneviève le fait bien ici et plutôt que de trouver un nom poétique, ésotérique ou nostalgique, elle y va avec une simple rime qui ma foi a la qualité de ne pas être prétentieuse et surtout d'être facile à retenir. Le couvercle qui sert de tasse graduée est un petit service ajouté très pertinent.

There is something I like about this concept that is hard to describe. Even if the idea of selling rice in a tube is not really a new idea, Geneviève in my packaging class makes it nicely and instead of proposing a poetic, esoteric or nostalgic name to the product she goes with a simple rime that has no pretension and that is easy to remember. Also the cap as a measurement tool is a Nice Rice service.

Taku Satoh design Office

Je viens de découvrir via thedieline.com un studio japonais dont le travail de packaging est vraiment exceptionnel. Je vous laisse apprécier par vous-même. Une visite du site s'impose.

I just discovered via thedieline.com, a Japanese design studio that really rocks packaging wise. Here are some images, but a visit on their site is worth it.

On parle de nous au Brésil

mardi 24 février 2009

lait d'abeille | Chantal Morisset

J’ai appris cette semaine que j’étais peut-être la seule personne en occident qui ne connaissait pas ce bon vieux remède de grand-mère qu’est le lait avec le miel. Je connaissais la «ponce de gin» bien sûr et ça m’a bien guéri malgré tout : merci maman…

Toujours est-il que c’est le concept que me propose mon étudiante Chantal Morisset pour son projet d’emballage très sympathique qui met en valeur les bienfaits de cet élixir dans de jolies bouteilles qui nous font penser bien sûr à ce que je croyais être un insecte, mais qui semble s’avérer être un mammifère si je m’en fis au nom de produit (lait d'abeille).

I realized this week I was probably the only living creature in the western world that didn’t know the good old milk and honey recipe to cure flu. Thanks to mom I knew very well the virtues of a good old gin shooters, and I feel very good, as you can see, don't you find?

That being said this is the subject of my packaging student Chantal Morisset for her recent project in my class. The nice little bottles are referring to the little animal that I thought was an insect but that is presenting here as a mammal if we read literally the name of the product called in French "bee milk".

dimanche 22 février 2009

plus vrai que faux

Si on voit souvent les imitations d’objets de luxe avec des objets de base, on voit de plus en plus des objets de luxe imiter des objets bon marché. Ici un sac de luxe imitant le sac de papier kraft du designer Ramon Middelkoo et des bouteilles de verre imitant les bouteilles de Polyéthylène.

We’ve seen a lot of basic product trying to imitate luxury products, but here are opposites: a leather bag from designer Ramon Middelkoo try to look like Kraft paper bag and class crystal bottle imitate the shape of PET water bottles.

jeudi 19 février 2009

Alveole | Simon Chénier-Gauvreau

Avons-nous besoin d’un autre emballage? Je crois qu'on est en droit de se poser la question. Si c’est un emballage comme les autres… La réponse est non. Ce projet visait à chercher un nouveau conditionnement et une nouvelle approche des codes pour un produit de base comme le miel par exemple.

Simon Chénier, étudiant dans mon cours d’emballage, explore ici l’idée de créer un emballage de miel qui soit élégant fonctionnel, décoratif et informatif. Le miel est donc numéroté en fonction de sa couleur. La bouteille décorative n’est pas destinée aux amateurs de petits nounours en plastique, mais plutôt à des gens sensibles aux beaux objets.Le graphisme de la bouteille réfère subtilement à l’abeille et le bouchon bâtonnet permet une expérience complète et autonome.Do we need another packaging? If it’s not to improve what we already have, the answer is no. The last project in my packaging class was exploring new approaches and innovation in package designs and codes for basic products like honey in this example.

Here Simon Chénier is exploring functional, aesthetic and information design. The honey is identified with numbers related to its color. The elegant and decorative bottle is not aimed at «plastic teddy bear» clientele but more at those who are sensible about simplicity and beauty. The graphic design still refer in it’s own way to bees pattern. The cap is also a spreading stick allowing a full and complete experience of the product.

On parle de nous

On parle de nous.

mercredi 18 février 2009

Où sont les emballages? | Grafika

Je ne suis pas allé à la soirée Grafika. J’ai un fils de 3 ½ ans qui m’attendait sagement à la garderie. Cela dit j’aurais bien aimé y être pour voir quelques collègues du club du vieux poêle et cette dynamique relève à qui j’ai enseigné depuis déjà 15 ans. C’est donc avec excitation que j’ai reçu le magazine du concours Grafika 2009 et, vous vous en doutez, j’ai sauté sur la section emballage, pour voir les merveilles conçues cette année.

I couldn’t get to 2009 Grafika Gala but I was very excited to see what would be the best Quebec packaging designs. What a disappointment when I realized that there was only 5 winners including two wine bottle labels (that’s not really package it’s more sticker design) and this odd but cute piece of art that could only qualify as packaging if being a box is the only criteria to call it as such. Mind you, there is a little more to packaging than that to me.L’excitation fut de courte durée malheureusement. Cinq projets au total dont ; deux projets intéressants mais pas exceptionnels que je vous présente ci-haut; deux étiquettes de bouteilles de vin (on ne parle pas vraiment de packaging ici mais d’étiquetage) et finalement ; un emballage qui n’en est pas vraiment un puisqu’il s‘agit, si j’ai bien compris, d’une pièce unique (très mignonne d’ailleurs) pour laquelle, parler de packaging serait pour le moins en étirer le sens.

Le design d’emballage est une discipline intimement liée à une activité économique et au commerce et est à elle seule un portrait d’une société, de ses valeurs et témoigne du dynamisme de son économie. En écrivant cette phrase, je réalise qu’en fait, il ne faut peut-être pas s’étonner d’une si piètre récolte puisqu’elle est simplement le reflet bien réel de la situation du marché québécois. Qu'est-ce qui se passe au Québec? Je n’ai pas de réponse à cela, mais ça me préoccupe beaucoup. Est-ce la faute des clients ou sommes nous les principaux responsables?

Je regarde ensuite les autres catégories où je trouve des pièces fabuleuses, (bravo Paprika, Orange-Tango, Feed, etc) et ça me réjouit de voir le haut niveau. Du coup, je me questionne sur ce qui peut bien justifier une telle différence entre la catégorie packaging et les autres. C’est alors que je commence à regarder les projets gagnants et surtout les clients : troupes de théâtre, pièce auto promotionnelle, pièce auto promotionnelle, pièce auto promotionnelle, pièce unique, musée machin, soirée machin, etc. etc. Oui bien sûr il y a quelques rapports annuels (dont celui de Cascades fait par Paprika qui semble fantastique), mais très peu de producteur, fabricant ou autres moteurs économiques majeurs. Ça fait quoi me direz-vous? Pas grand-chose, sauf peut-être si on se demande à qui ça sert tout ça et surtout à combien de personnes ses «œuvres» sont-elles destinées.

After looking at the other works that were very impressive, I realized that a large percentage of them were self-promotional, unique prints, theatre play posters, self-promotional, marginal stuff and… did I say self-promotional?

Qui profitent de ce design ? À qui parlons-nous? Pire, sommes nous notre propre audience? Faisons-nous du design pour designer ? J’aime croire que c’est plus intéressant que ça, parce que sinon, je ne peux que penser à cette phrase d’Alejandro Magallanes : «Faire du design uniquement pour les designers et pas pour les gens, c'est comme manger notre propre merde et la trouver bonne.»

The point here is that design is a portrait of the commerce and economy and if we only produce marginal stuff, it could be great for designers, but it also tells us a lot about what’s going on in this country. I always associated design to serve people. So, whom are we talking to? Are we designing for designers or are we improving people’s life with our work? I stopped looking at the Grafika magazine and started to think about this great quote from Alejandro Magallanes : "Designing for designers and not for the people is like eating our own shit and taste it good".

mardi 17 février 2009

tofu frugal | Marie-Eve Dubois

Si vous êtes de ceux qui trouvent que le tofu est un aliment sans intérêt et même peut-être un peu répugnant, sachez que l’emballage et le conditionnement en général y est pour beaucoup. C’est en tout cas ce que nous démontre assez adroitement Marie-Eve Dubois dans mon cours d’emballage.

If you’re among those who think that tofu is a rather boring and bland product, you might want to have a look at this new way of conditioning and packaging tofu. This study by Marie-Eve Dubois in my packaging class is quite an interesting way of combining esthetic and function.

Plusieurs objectifs ont été fixés ici dans ce projet. D’abord, la problématique du changement d’eau obligatoire qui est résolue grâce à cette petite valve permettant de vider l’abord l’eau contenue dans le pot pour être remplacée par la suite. Ce dispositif a aussi influencé la forme même du produit qui, pour éviter de bloquer la valve, se présente en demi-sphère. Le graphisme nous sort complètement de la culture pseudo asiatique et nous propose une nouvelle approche plus adaptée à l’occident. Le nom Frugal décrit bien l’aliment sans prétention. Finalement, le pot permet d’être utilisé comme contenant pour le produit cuisiné.

The first goal was to solve the water change problem and try to make it easier in creating this valve that makes the emptying easier. To avoid a blockage of the valve by the product when turned, the tofu is molded into a half spherical shape. The shape makes it functional and much nicer than the standard block. From a graphic point of view, the pure simplistic approach is trading the old traditional Asian look for a much more occidental clientele. The jar is also useful for recipe mixes the tofu with various spices and sauces. It could also be used as a bowl.

vendredi 13 février 2009

Jolis rouleaux de papier de toilette | Yuken Teruya

Il n’y a que le manque de créativité qui peut nous laisser croire que les emballages n’ont pas de valeur après leur utilisation. C’est en tout cas ce que nous prouve Yuken Teruya avec ses jolies installations artistiques conçues avec des rouleaux de papier de toilette vides.

Only a deep lack of creativity can lead us to the idea that used packages have no value. That’s what Yuken Teruya proves us with his artistic installations done with empty toilet paper roll.

jeudi 12 février 2009

Londres = design | Irving Designs

Je viens de découvrir sur Lovely Package cet important studio de Londres nommé Irving Designs. Voici quelques travaux d'images de marques et leurs applications sur des emballages.

I just discovered via Lovely Package this important graphic design studio in London. The name is Irving Designs and you can appreciate belox the quality of some of their works of branding and packaging.

mercredi 11 février 2009

Papier, Kamo, Lagerfeld et Stéphanie

Une belle trouvaille de Stéphanie. Voici le défilé de Chanel Printemps 2009 de Karl Lagerfeld. Les coiffures et chapeaux sont l'œuvre du coiffeur Japonais sont toutes en papier et conçus par Katsuya Kamo. Le décor est composé d'environ 7000 fleurs de papier soit 4000m2 de papier assemblé à la main en 4800 heures.

Here’s a nice contribution from Stéphanie. What you see here are images taken at the 2009 Paris Lagerfeld show for Chanel. All hats and head-dress are Katsuya Kamo’s paper creations. The decor consists of 7000 flowers made out of 4000m2 of paper. The whole thing took 4800 hours of work.Stéphanie ajoute : «Dans le monde de la mode, tout se fait dans l'excès et la démesure mais je trouvais ça non moins impressionnant et ça fait rêver un petit peu!»
J’espère que son copain lit ce blog.

Stephanie added:” In the world of fashion, every things is made of excess, but I though it still is quite impressive and it still makes us dream.”
I hope her boy friend read this blog

EGOFACTO | BAYADÈRES

Je me suis levé ce matin avec cette chanson de Jacques Dutronc en tête «... J’AIME LES FILLES DE CHEZ RÉGINE…» et, drôle de hasard, en lisant mes courriels, je tombe sur cet envoi du studio Bayadères qui me propose son travail de design pour la marque de parfum EGOFACTO déclinée en 7 fragrances conçues par Pierre Aulas.

C‘est joli, frais et surtout beaucoup moins prétentieux que ce qu’on voit généralement dans ce domaine du luxe propice au suremballage. De jolis flacons très épurés se présentent avec des noms tous plus charmants les uns que les autres. J’aime bien PIÈGE À FILLES (en référence à la chanson de Dutronc : «moi, j'ai un piège à filles, un piège tabou, un joujou extra, qui fait crac boom huuuuuu...») et JAMAIS LE DIMANCHE.

I woke up this morning with this old Jacques Dutronc song almost like an earworm: «... J’AIME LES FILLES DE CHEZ RÉGINE…». Funny enough, went I got to work, I found this e-mail from people from Bayadères studio in France, presenting me the work they did for Egofacto perfume brand. The brand is proposing 7 fragrances designed by Pierre Aulas.

I must say that I was charmed by the moderate approach they took for the design. The over packaging is so common in the luxury goods, that I found the approach to be very modern and up to date in terms of it’s approach to perfume. I really enjoyed the PIÈGE À FILLE (Lady’s Trap) as one of the name and also JAMAIS LE DIMANCHE (Never On Sunday).
«C’est beau, ambitieux mais sans démesure, singulier mais ni abscons, ni expérimental, bref, par les temps qui courent, autant dire une authentique curiosité dans l’univers de la parfumerie !»
Fabienne Antoniewski
Pour les plus jeunes qui ne connaissent peut-être pas Dutronc... hey oui, le temps passe.

For those who might not know Jacques Dutronc, he is a French crooner very popular in the sixties. You might want to listen to this song and you will find where the PIÈGE À FILLES idea came from.