dimanche 31 mai 2009

Ludisme russe | Firma

En découvrant ce produit sur thedieline.com, j'ai pu aussi découvrir un studio de design russe plutôt sympathique. Cet emballage est un vrai plaisir pour l'œil, le touché et, je l'espère, pour le goût aussi. Très peu de matière, mais difficilement recyclable (du moins au Québec), cet emballage a en tout cas le mérite de séduire et de bien comprendre les codes d'une jeunesse en quête de nouvelles expériences.

Browsing on thedieline.com, I discovered this product and at the same time, a very creative young Russian Design Studio. This package is a pure pleasure for the eye, the hand and, hopefully for the mouth. It uses almost no material, but I doubt it is recyclable (in Quebec for sure not). This juice pouch is very appealing and especially for a young generation craving for new experiences.

vendredi 29 mai 2009

L'homme et la nature | Thom Hartmann

La raison pour laquelle nous ne maîtrisons pas notre rapport avec la nature, ou même les bases de l’éco-alphabétisation, est que cela va à l’encontre des principes de notre culture.

Cette culture est construite sur la supposition que nous sommes la forme de vie supérieure sur la terre, que nous sommes différents et que nous devons dominer les autres formes de vie.

Thom Hartmann

Vins Matsu | Moruba Design

Voici une maison de vin espagnole qui n'a pas peur de dire les choses clairement. Un vin de garde, ça vieillit bien ! J'adore. Chaque bouteille est illustré des portraits des membres de la famille. C'est signé par l'excellent studio Catalan Moruba design.

Here's a Wine maker who's not afraid to talk straight. A good wine that aged well. Each one personality¹s embodies the characteristics of the wine that gets its name.
via lovelypackage.com

La pyramide de la consommation | Fanny Descary

Nos besoins, puis nos vœux et ensuite nos envies et nos excès, sont les éléments de la pyramide de la consommation vue par Fanny Descary dans mon cours de packaging. Ce shopping bag exprime sans équivoque les différentes facettes de la consommation et relativise de façon élégante et percutante nos réels besoins. Le pointillé nous propose de peut-être couper les parties excessives de cette pyramide pour n’en garder que l’essentiel. The needs, the wishes, the envy and than the pure luxury is all about having, processing and getting. This bag illustrates the pyramidal consumer trap the way Fanny Descary saw it in this packaging project. Inside the bag you find the word HAVE that concludes the whole story in this sticking communication. The bag can also be reduced to its minimal size by detaching the exceeding parts. It makes you think doesn’t it?

mercredi 27 mai 2009

SHOP | STOP | Claire Burelli

La beauté de la langue anglaise, c’est cette flexibilité et simplicité qui peuvent nous aider en quelques lettres à communiquer un message. Ici Shop et Stop mis ensemble nous envoient des messages contradictoires. C’est un principe amusant à utiliser pour un shopping bag.The English language has this potential of communicating a complex concept with a minimum amount of letters. Here’s a nice connection between Shop and Stop on each side of a bag to give us an ambiguous message. The use of the two sides of the bag as a sequential message has a lot of potential I find.

Mange ta main... | Sarah Déry

Voici un très joli sac réutilisable conçu et confectionné par Sarah Déry dans mon cours d’emballage. Une réflexion sur la consommation et l’équité qui fait un clin d’œil à des expressions bien connues comme «Mange ta main, gardes l’autre pour demain» ou «Ça t’a coûté un bras». Le sac devient un acteur et interagit de façon littérale avec l’usager pour illustrer l’expression. Here’s a nice concept designed and produced in my packaging class by Sarah Déry. The project was to design a bag that would take position on the theme of consumption and equity. Sarah’s bag played on the expression «it costs you and harm (and a leg)» and the French translated one «eat your hand and keep other one for tomorrow». The bag here becomes an actor and interacts with the carrier in a playful way.

Les deux côtés... | Chantal Morissette

Non, ce n’est pas un sac pour une ligne aérienne, bien que ça fonctionnerait bien. C’est un commentaire sur la mondialisation et sur le fait que 90% des biens que nous consommons sont produits en Chine. Le résultat ; des meilleurs prix au détail, mais aussi une conséquence désastreuse sur l’empreinte écologique des produits, l’extériorisation des coûts environnementaux et sociaux vers les pays en développement et finalement, les conséquences catastrophiques sur la base industrielle de nos pays «développés». Although it may look like that, it’s not an airline bag promoting travel destinations. It is a comment on world trade and on the fact that almost 90% of the goods we consume in North America are made in foreign countries and specifically in China. The result: better prices of course but for how long? The consequences: heavy environmental cost, externalized social and energetic costs and a catastrophic effect on the North American industrial base.

mardi 26 mai 2009

inutile et superflu | Maude Plante-Husaruk

Voici un shopping bag conçu par Maude Plante-Husaruk pour mon cours d’emballage.

Here’s Maude Plante-Husaruk’s shopping bag concept in my class.

vendredi 22 mai 2009

Croix-Rouge | 100 ans | Jean-Michel Tardif

Intéressant travail développé par Jean-Michel Tardif dans mon cours d'emballage. Il s’agit d’abord d'un emballage-objet à assembler pour créer un chandelier en l'honneur des 100 ans de la Croix-Rouge et, par la même occasion, un rappel concernant les victimes des mines antipersonnelles. Le shopping bag sert d"objet promotionnel pour une campagne «percutante».Nice project designed by student Jean-Michel Tardif in my packaging class. It consist of a packaging-object candlestick to assemble into a Red Cross shape to celebrate the 100th anniversary of the Red Cross but also to remind us about the land mines victims. The shopping bag acts as a provocative campaign.

Ouvrez les yeux | Jean-Philippe Dugal

Le shopping bag a ce pouvoir de mettre le «porteur» à contribution dans la communication. Beaucoup de choses amusantes ont déjà été faites avec les poignées du sac, mais ici Jean-Philippe Dugal nous invite à une réflexion sur notre appétit aveugle de consommation.The shopping bag can involve the carrier in the communication. Many things have been done already with the handles, but here Jean-Philippe Dugal is proposing to question our blind appetite for consumption. «Open your eyes.»

jeudi 21 mai 2009

J'Équité... | Dany Demers

Ça c'est un calembour signé Dany Demers dans mon cours d'emballage.

That's a pun that can't be translated in English sorry.

European Design Awards

Voici le grand prix de design packagins au EDAwards. C'est sûrement parmi les beaux emballage que j'ai vu depuis assez longtemps.

Here's the Gold Award at the EDAwards:
Andreas Caminada, Packaging Design
Agency: Remo Caminada graphic design
Country: Switzerland
Client: Andreas Caminada
I think it is among the best things I've seen for a long time.

mercredi 20 mai 2009

Shop drop in Montreal

Shopdropping in Montreal est un collectif d’artistes et de designers qui participent à l’acte de déposer des «œuvres» dans des magasins. Cet événement s’inscrit dans le cadre de la 6e biennale de Montréal dont on a si peu entendu parlé qu’elle m’a passée sous le nez. Enfin, je suis peut-être à blâmer, je n’en sais rien.

Le shopdropping consiste donc à dissimuler des objets d’art parmi les produits sur les rayons des magasins. Il s’agit d’une forme de «culture jamming» selon Ryan Watkins-Hughes, le créateur de shopdropping.net. À la base j’aime beaucoup l’idée, mais j’avoue que je n’ai pas été transporté ni même amusé par ce que j’ai vu sur le site. Un discours sans trop de substance et qui, une fois de plus, est un dialogue d’artistes qui parlent à d’autres artistes plutôt qu’au public. Mais je n’ai pas tout vu et je vous invite à juger vous même. À propos du site, j’ai pas tendance à avoir des états d’âme linguistiques (mon blogue bilingue en est la preuve) mais il faudrait peut-être dire à ces gens que parmi les 7 million de personnes qui vivent dans cette province, 6 million parlent français; ça vaudrait peut-être la peine de penser à une version française du site non?Shopdropping in Montreal is a Montreal based collective made up of artists and designers who take part in the act of shopdropping. I just discovered it via notcot.org. Shopdropping means covertly place merchandise on display in a store. A form of 'culture jamming'as defined by Ryan Watkins-Hughes, creator of shopdropping.net. I find it to be a very exciting idea. This event is part of a the Biennal of Montreal and unfortunatly was not so well promoted. Some critics are also complaining that despite the fact that it was supose to me a communication between artists and the public, it ended up again as a artist to artist type of discussion (AGAIN). I must admit that the images I saw so far were not really convincing in terms of artistic language. But I let you judge by your self.
I hate to say it but when I visited the site, I wondered: are these guys aware that there is over 6 million French speaking people out of 7 million in this province?

Équité | Homer Mendoza

«Le design graphique c’est de la COMMUNICATION.» C’est ce que répétait régulièrement Peter Steiner chez Gottschalk+Ash. Et à mon avis, il n’y a rien de plus vrai. En fait, c’est un peu la même idée que Stefan Sagmeister lorsqu’il dit « Style is fart».

Ce que j’ajouterais à ces deux citations : la communication, c’est d’abord une expérience. Voici en tout cas un bel exemple développé par Homer dans mon cours de packaging. L’équité était le thème de mon projet et il a créé un sac extensible qui se métamorphose en un sac à trois poignées pour suggérer le partage implicite à l’équité. De plus, en se déployant, le signe «=» devient le mot «Équité». “Graphic design is communication." This is what Peter Steiner use to say when I was working with him in the 80’s at Gottschalk+Ash in Montreal. I couldn’t agree more and as time goes by, I still think he was right. In a way it’s similar to the famous “Style is fart” by Stefan Sagmeister who is just seeing it from the other angle.

If I may ad to this, I would say: communication has to be an experience. Here’s a nice example of that in my packaging class. The theme was Equity and Homer developed this bag that would transform from a single handle to a multiple handles bag to suggest the action of sharing. On the bag the “=” sign is being transformed into the word Equity.

Joindre les deux bouts | Mélanie Boucher

Joindre les deux bouts; certains y arrivent, d'autres n’y arrivent pas. C'était la réflexion de Mélanie sur la question d'équité posée dans mon cours d'emballage. Le sac à deux poignées ne peut rien contenir tant qu'il n'est pas refermé en deux. Jolie métaphore conçue pour le temps des fêtes. "Making ends meet" would be the proper translation. The long bag with two ends would only work if folded in two. Once folded, you get the message that some succeed to make a living but others don't.

mardi 19 mai 2009

Cancer du sein | Ariane Perpignani

Un sein pour chaque main.
Voilà un concept sympathique. (Tous les mecs seront de cet avis bien sûr), mais au-delà du premier degré, il y a ici un message audacieux et qui porte. D’abord parce qu’il dérange, et ensuite parce qu’une fois l’attention captée, il est un formidable outil de pédagogie et d’information pour valoriser l’importance de l’auto examen des seins. Je me permets aussi de saluer cette génération qui en a un peu marre du «politically correct».Now that’s a sweet concept! (Of course all the guys would agree with this statement: « one breast in each hand ») But apart from the first degree of this sticking sentence specially designed to chock or to provoke, there is this sensible and audacious campaign to promote the breast self exam that is a crucial strategy to fight cancer. I like the way this generation is so open about things. Why don’t we all cut the politically correct bulls… !

SHOPPING BAG DANS LA RUE | 19 mai 2009

Le shopping bag prend position dans la rue.
Le 19 mai 2009, les étudiants et étudiantes du cours d'emballage sortent sur la rue Ste-Catherine avec leurs sacs engagés sur le thème de la consommation et de l'équité.

The shopping bags will take position in the streets of Montreal. On May Tuesday the 19th, the students of our class will go out on the main street (Ste-Catherine) with their shopping bags on the theme of consumption and equity.

lundi 18 mai 2009

Sucr&... | David Bilodeau

La «pillow box» souvent associée aux chaussons aux pommes de chez McDonald est une source d'inspiration en emballage. Avec un seul collage et une simple coupe à l'emporte-pièce, on obtient un emballage résistant, protecteur, facile à assembler et très joli.

C'est l'emballage que proposait David Bilodeau dans mon cours de packaging pour ses bouchées de sucre d'érable. Sucr& (sucre et) propose un voyage au pays des combinaisons de saveurs. C'est un joli ensemble de trois combinaisons.

The pillow box that is still referred to as McDonald’s apple turnovers famous package is still a source of inspiration in packaging design. With its single gluing and simple die-cut design, the easy assembly pack is also very pretty.

Here’s the package that David Bilodeau designed in my packaging class. The product was an exploration of tastes combinations. Sucr& means Sweet&. David is proposing to combine maple sugar and other taste to produce unique candy. Here are the three flavours set.

Code Egg | Rubén Álvarez | Zoo Studio

Voici un joli emballage signé Zoo Studio. Le produit est un œuf en chocolat du maître chocolatier Rubén Álvarez. J'aime le mécanisme de cette boîte toute simple et sans prétention.Packaging design for the limited edition chocolate work of art, "Huevo Código" (Code Egg), by the chocolate artist Rubén Álvarez.
via packaging of the world

jeudi 14 mai 2009

Typographie et emballage | Sylvain Allard

S’il est vrai que ce sont les emballages qui ont rendu la vente en libre-service possible, la typographie y a été aussi pour quelque chose puisque c’est par cette dernière que passe le message et la promesse du produit. La typographie joue en effet un rôle de premier plan dans toutes les fonctions de l’emballage. Qu’il s’agisse d’identifier, d’informer, de certifier, d’avertir et bien sûr de séduire le consommateur, la typographie est le canal privilégié pour communiquer les différents messages, autrefois pris en charge par le commerçant. Le nom du produit, sa description, son usage, la quantité, ses composantes, ses instructions, les mises en garde sont les éléments typographiques qui se disputent un espace restreint avec des objectifs variés.D’abord informative, la typographie est un élément actif dans le développement de l’image de marque. Dans les grandes surfaces, l’emballage est seul parmi plus de 30 000 produits et doit se distinguer et ultimement séduire. Il doit crier plus fort ou du moins, crier mieux que ses compétiteurs. Avant tout, l’emballage doit raconter une histoire et faire une promesse que son produit devra respecter. Pour séduire, la typographie de l’emballage fait face à deux principes qui parfois s’opposent : la distinction et l’appartenance. D'abord, elle doit minimalement respecter les codes graphiques associés au produit, mais elle doit aussi se distinguer suffisamment de la compétition pour se démarquer.Comme les gens, les typographies ont une personnalité et celle-ci influencera l’apparence de l’emballage et de ce fait la perception qu’on aura du produit. Un choix de typographie modifiera la personnalité d’un emballage et le rendra plus classique, contemporain, chaleureux, artisanal ou folklorique.Principale manifestation d’une marque, la typographie en est souvent l’élément le plus distinctif. Que ce soit le Spencerian Script de Coca-Cola, le Futura Condensé Gras du célèbre Lucky Strike conçu par Raymond Loewy ou l’Akzidenz-Grotesk de McDonald’s, les marques sont indissociables de leur typographie. Un simple changement de typographie peut suffire pour faire renaître une marque où à la faire disparaître sur le linéaire. Si l’emballage est un média de communication, la typographie structure le message. Pour qu’une communication s’engage, on doit bien sûr savoir quel est le message et surtout à qui il s’adresse.Le design typographique des emballages est très particulier par rapport aux autres supports graphiques puisqu’il introduit la troisième dimension. La surface bidimensionnelle prend forme et devient un volume. Les faces s’organisent et délimitent des espaces typographiques à organiser. De plus, ces côtés établissent déjà, par leurs proportions et positions respectives, une structure d’information. Parce que les volumes ne peuvent présenter aux lecteurs toutes les faces à la fois, l’expérience de l’emballage est spatio-temporelle. Pour communiquer, l’emballage devra être manipulé, tourné, ouvert et sera lu dans un trajet visuel non linéaire. Il importe donc de comprendre que l’emballage n’est pas qu’une succession de plans reliés entre eux, mais plutôt d’un espace tridimensionnel dont les arêtes constituent une sorte de grille graphique. Celle-ci délimite des espaces typographiques certes, mais offre aussi la possibilité de les transgresser et ainsi développer un trajet visuel totalement englobant et interactif.Les politiques canadiennes d’étiquetage bilingue, oblige une répartition équitable de la surface graphique aux deux langues officielles et diminue ainsi de moitié la surface de communication disponible. Cette situation nous différencie de la plupart des pays et accentue la complexité du design typographique puisqu’il faut mettre plus d’information sur moins de surface. La répartition des surfaces génère donc indirectement des problèmes de lisibilité puisque plus l’espace est petit plus le corps du caractère doit diminuer.

Le design d’emballage peut aussi être considéré comme du design d’information. Par conséquent, il nécessite une bonne maîtrise de la typographie et de certains principes de lisibilité de base. Si l’emballage doit capter l’attention en une fraction de seconde, l’information elle, accompagnera le consommateur tout au long de l’expérience du produit et devra l’assister dans son utilisation. Par la nature et l’importance des informations à communiquer, le design d’emballage transcende le simple stylisme et exige une pratique de design responsable et engagé dans une communication claire et informative.Dans cette optique, la typographie joue un rôle important voir essentiel dans la vie des gens et certaines questions éthiques doivent d’être prises en compte. Par exemple, à quel point peut-on justifier la réduction d’un texte tout en respectant le droit du consommateur à une information essentielle tel qu’une liste des ingrédients ou une mise en garde? Est-il responsable d’avoir une posologie composée caractères minuscules destinée à une clientèle aînée? Si le design est la rencontre entre la forme et la fonction, quelle est la fonction de la typographie si ce n’est la communication?

La typographie est au cœur du travail en design d’emballage et l’efficacité de cette communication est rapidement mesurable par la réaction du marché. Cela dit, même si la typographie participe à la séduction de l’emballage et modifie notre perception, c’est tout de même au produit qu’incombera la responsabilité d’être à la hauteur de la promesse.

Sylvain Allard
(texte rédigé pour le magazine Pica, mars 2009)

No english translation available yet sorry.

Ô Sirop | Laurence Charron-Huysecom

Ô Sirop est un concept de Laurence Charron-Huysecom dans le cours de Michel Swift à l'École de design de l'UQAM. Laurence explore un nouvelle emballage pour le sirop d'érable. Éliminant les emballages banals de métal ou de plastique, celle-ci propose un contenant de céramique à bec verseur recouvert d'un capuchon de bois.

Ô Sirop, Laurence Charron-Huysecom: A redesign proposal for Maple Syrup packaging, elevating its form from dull tin cans and plastic containers. The graphic design needs some work, but we like the idea of getting a spill-free ceramic container with the purchase. Tutor: Michel Swift.

mercredi 13 mai 2009

Joli sake | B&T Design

Voici un joli packaging pour un saké signé B&T Design.

This is a nice packaging for Sake designed by B&T design.

via thedieline