mardi 9 mars 2010

Spice girl | Geneviève Côté

Si c’est indirectement la quête des épices qui a conduit à la découverte des Amériques par les Européens, cette passion n’a certainement pas eu beaucoup d’influences sur la gastronomie américaine et, dans les faits, à part le sel, le poivre et quelques épices marginales, nous sommes collectivement des ignares en ce qui concerne toutes ces subtilités qui différencient la nourriture des hommes de celle des bêtes.

Geneviève Côté dans mon cours d’emballage s’est intéressée à cette problématique et a essayé de résoudre certains problèmes identifiés comme une contribution à cette carence culturelle. D’abord, les épices ne doivent pas être exposées à la lumière et donc, il fallait développer un emballage opaque. Ensuite, le fait que les épices soient mal identifiées et souvent présentées de façon uniforme pose un problème d'identification, mais aussi de valorisation. En bref, on oublie le contenu de tous ces sachets qui traînent dans le fond du placard et du coup, on ne les utilise pas. La valorisation de l’épice passe par un geste graphique fort.

Geneviève s’est donc affairée à développer ces jolis prismes triangulaires pour un grand nombre d’épices connues et un peu moins connus. Le résultat est frappant et la modularité des boîtes permet des configurations très intéressantes.

If it is indirectly the quest of spices that led to the discovery of the Americas by Europeans, the passion has definitely not had much influence on American cuisine and, in fact, except salt, pepper marginal and some spices, we are collectively ignorant regarding all these subtleties that distinguish the food of men from that of animals.

Geneviève Côté in my packaging course has investigated this issue and tried to solve some problems identified as a cause for the cultural deprivation. First, the spices should not be exposed to light and therefore; she must develop an opaque package. Secondly, the fact that spices are often poorly identified and badly presented, there is a problem of identification but also recovery to be solved. In short, we forget the contents of all bags lying in the bottom of the closet and therefore we don’t use them. The major concept was based on the recovery of the spice through a very graphic gesture.

Genevieve was very busy in developing those pretty triangular prisms for a large number of spices known and less known. The result is striking and the modular boxes allow very interesting geometrical configurations.

7 commentaires:

Chantal P. Bernard a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Iwona Przybyła a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Ce projet est intéressant.. quelques problèmes typographiques.. et si vous cuisinez et que vous avez le moindrement les mains mouillées cela pose problème. De plus, il est normalement plus plaisant de voir les épices avant de les acheter. Néanmoins une belle piste. bravo

Anonyme a dit…

Monsieur Allard, je vous en prie, surveillez votre français. Vous seriez beaucoup plus crédible et sembleriez plus respectueux en faisant un effort en ce sens.
Merci
la correctrice

Sylvain Allard a dit…

Chère correctrice
Désolé pour ces fautes d'inattention. Mon enthousiasme à partager mes trouvailles et de vous les partager peut faire que j’échappe quelques fautes au passage.

Désolé aussi que vous perceviez celles-ci comme un manque de respect.

Pour ce qui est de la crédibilité, sachez que ce n’est pas derrière un pseudonyme qu’on l’acquiert.

Anonyme a dit…

Do you have a contact for Genevieve? We are an NGO in Bangalore India, interested in using this eco friendly packaging for organic foods to be sold at Mother Earth stores. Please email me at cauvery@industree.org.in.

Anonyme a dit…

bonjour! Nous sommes un groupe d'universitaires italiens, étudie le graphisme à l'Ecole polytechnique de Turin. Nous sommes actuellement à un cours pour l'emballage alimentaire durable dans lequel nous présentons quelques paquets en cours de production comme des exemples positifs et négatifs. Nous aimons beaucoup le design de Genève Côte. Nous voulions savoir si vous pouvez acheter ou obtenir autrement en quelque sorte de le faire venir en Italie.
Je vous remercie pour votre coopération!
Répondez à francesca.morea @ studenti.polito.it
Merci encore!

Enregistrer un commentaire