mercredi 12 mai 2010

Verithol | Montréal, Québec, Canada et autres républiques maffieuses


À moins de n'écouter que Radio Énergie ou le Canal V, il est difficile de passer à côté de tous ces scandales qui dévoilent peu à peu l’ampleur de la corruption de nos systèmes politiques. Je vous entends déjà; « Sylvain, c’est partout pareil… » Hum, quel argument! Avec cette logique on va accepter n'importe quoi, même le faschisme. Peut-on valider ces pratiques autrefois marginales, mais qui sont devenues endémiques et qui, comme un cancer généralisé, se sont étendues dans toutes les sphères de notre société. On a les gouvernements que l’on mérite, me direz-vous, et cette fois, je suis d’accord avec vous.
Cela dit, pendant que le bon peuple s’excite avec les matchs de hockey du Canadien de Montréal enfin sorti de sa léthargie, nos gouvernements restent sourds et muets devant des reportages qui mettent au grand jour un système maffieux qui semble ne pas avoir d’obstacle dans son infiltration systématique de nos institutions. Pendant ce temps, le Centre Molson vibre sous les « GO Habs Go ! » Les empereurs romains de l’Antiquité avaient bien compris que tant qu’on lui donne du pain et des jeux, le peuple reste tranquille.
Nous en sommes à un tel niveau d’individualisme, de confort et d’indifférence que la caravane des scandales passe et aucun chien n’aboie, sauf peut-être l’équipe d’Alain Gravel à Radio-Canada (merci Alain). «Go Habs Go ! » et la maffia de la construction soutire des millions de dollars aux contribuables. «Go Habs Go ! » et le gouvernement provincial donne des contrats à ses petits amis du parti. « Go Habs Go ! » et le gouvernement Harper continue à encourager ses amis pétroliers à exploiter les polluants sables bitumineux. « Go Habs Go ! » et l’administration du maire Tremblay nous passe une augmentation de taxes municipales après avoir scandaleusement toléré des procédés maffieux dans l’attribution des contrats de construction. «Go Habs Go ! » les politiciens en vacances sur les yachts des maffiosi.

La recette est simple et la même depuis nombreuses années. Prenez des avocats et des hommes d’affaires et mettez-les au gouvernement. Ce sont les mêmes qui créeront les lois et qui les appliqueront. Ce sont ceux qui font du commerce qui en gèrent le fonctionnement en finançant les avocats qui voteront les lois commerciales. C’est quand même impressionnant comme conflit d’intérêts non? C’est comme si l’on mettait les renards et les loups responsables du poulailler. Avez-vous déjà réalisé que nos sociétés sont gérées par ces gens? À qui la faute? Ceux qui sont en place et se servent à deux mains dans le bien collectif ou ceux qui les élisent? « Go Habs Go ! »

J’aime bien le Canadien de Montréal et je vais aussi écouter la partie de ce soir. Ne vous méprenez donc pas sur mon indéfectible support pour notre club de hockey, mais quand je vois la place qu’ils occupent dans nos préoccupations collectives, j’ai peur et, en fait, j’ai l’impression que la partie est perdue d’avance.

Cela dit, mon étudiant Émanuel Cohen nous propose un nouveau produit pour notre belle classe politique. Il s’agit d’un dérivé du sérum de vérité qu’on utilise sur les petits bandits de façon très efficace, mais qu’on propose désormais en dose quotidienne à nos politiciens et dirigeants irresponsables et menteurs. Une petite dose de Vérithol et on va arrêter de nous dire n’importe quoi et nous prendre pour des valises. «Go Habs Go ! » quand est-ce qu’on va s’occuper des vraies affaires. Vérithol ; libérez-nous de tous ces bandits à cravates.
Are you sick and tired of all these scandals of corruption in our society? If it was once hidden and secret, it seams our politicians don’t even bother hiding it. While we are all watching the Montreal Canadian play hockey, our government are very happy and they try not grabbing the attention. Inspired by this ethical issue, my student Emanuel Cohen offers us a new product for our lovely politicians. This is a derivative of truth serum that is often used on thieves, smugglers and gangster very efficiently. But now Verithol offers a daily dose of truth to our politicians irresponsible liars (and lawyers if you prefer). A small dose of Vérithol and they will stop telling us anything but truth, the plain truth and only truth. When are we going to deal with real business? Vérithol; free us from all these ties bandits.

2 commentaires:

thierry a dit…

Il faudrait peut-être penser à des format plus politico-utilitaire... je penses bien qu'un 4 gallons serait plus adéquat.

+eman a dit…

hahaha

Enregistrer un commentaire