dimanche 13 juin 2010

Comment créer des contenants plus verts | Jean-Philippe Pineault

Source: Les Affaires
Certains emballages semblent verts, mais pour mériter le qualificatif d'écologiques, leur conception et leur fabrication doivent avoir le moins d'impact possible sur l'environnement. Comment s'assurer de développer un emballage vert ?

Éco Entreprises Québec et Sylvain Allard, directeur du programme de design graphique à l'UQAM, professeur et auteur d'un blogue sur le sujet, répondent à nos questions.

Qu'est-ce qu'un emballage écologique ?
C'est un emballage dont l'empreinte écologique a été réduite au maximum. Par exemple, on diminue son poids le plus possible, on utilise des matériaux recyclés ou recyclables, des encres ou des colles non toxiques. « L'idée est d'obtenir le maximum de fonctions pour un minimum de matière », fait valoir Sylvain Allard.

Pour sa part, Éco Entreprises Québec affirme qu'ultimement, chaque contenant, emballage ou imprimé vert devrait être conçu dans le but de favoriser le développement durable ".

Comment obtenir un emballage vert ?

Un contenant écologique doit répondre aux 3 R+V : réduction, recyclage, réemploi et valorisation. On peut utiliser un matériau qui limite les problèmes lors du tri, en éliminant le désassemblage, ou qui peut carrément être réutilisé sous sa forme originelle, comme des plats de plastique qui peuvent servir par la suite pour les lunchs.

Pour favoriser le réemploi, Sylvain Allard suggère de miser sur des designs attrayants qui donneront le goût aux consommateurs de garder le contenant pour le réutiliser.

Le compostage et la valorisation énergétique sont encore peu développés, selon Éco Entreprises Québec. La valorisation est le dernier mode de gestion dans la hiérarchie des 3 RV, à ne considérer idéalement qu'en dernier recours avant l'élimination.

Quels sont les pièges à éviter ?
« Il faut essayer d'éviter les emballages qui ont du laminage et des impressions métalliques. L'estampage à chaud rend les matières comme le papier plus difficile à recycler », illustre Sylvain Allard. Choisir d'utiliser un emballage fabriqué à partir de matières recyclées, comme du papier, est un progrès. Mais avant tout, il faut viser à fabriquer un emballage recyclable qui pourra être à son tour revalorisé.

M. Allard souligne à ce chapitre que plusieurs plastiques utilisés dans la fabrication d'emballage sont recyclables. En théorie. Le problème, c'est qu'il n'existe pas toujours des installations en mesure de le faire. Il faut donc s'assurer que nos matériaux pourront réellement être recyclés.
via Vision durable

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire