samedi 27 février 2010

Droit versus responsabilité

La nature est une source d’inspiration infinie pour expliquer la perfection et par la même occasion ce qu’est le développement durable. La pomme, par exemple, est une des manifestations de cette perfection qu’on peut facilement transposer à l’emballage. Je m’en sers d’ailleurs régulièrement comme exemple dans mes cours pour valoriser une réflexion sur notre pratique de design et pour valoriser un questionnement sur nos façons d’approcher les problématiques fonctionnelles en emballage de façon plus responsable.

Parlant de pomme, ça m’emmène à vous présenter cet emballage qui m’a été présenté par Maude dans mon cours de conditionnement. Après investigation, j’ai découvert qu’il s’agissait d’un producteur de pomme de la région de Montréal qui propose des pommes marquées grâce à une intervention toute simple pendant le mûrissement et qui permet d’obtenir des images diverses sur la peau de la pomme. Pas mal comme idée et surtout, quelle belle façon de distinguer son produit par rapport à la compétition.

Là où ça devient un peu moins vertueux, c’est lorsqu’on réalise que ladite pomme est ensuite emballée dans une pellicule de plastique pour ensuite être mise dans un emballage de carton recyclé (au moins). Résultat du travail d’un designer ou initiative du producteur? Je n’en ai pas la moindre idée. Cependant dans tous les cas, c’est une aberration de design que je dénoncerais sans aucune retenue si je n’avais pas l’intime conviction qu’il s’agit simplement d’une manifestation d’ignorance et d’inconscience dans toute sa splendeur.

Quoi dire devant un tel gâchis? Bravo, à quand l’emballage individuel des grains de riz? Du coup, je me questionne ; peut-être que la NASA a découvert quelques planètes bleues habitables et je n’en ai pas été informé. Bravo ! On peut donc gaspiller impunément! En tout cas, voici à petite échelle, une splendide illustration d’une économie de marché basé sur la croissance plutôt que sur de développement durable.

Catastrophique me direz vous? J’opterais pour pathétique. Dans une société de droit, il n’y a pas de place pour une réflexion sur la responsabilité de nos actions.
Nature is an infinite source of inspiration to explain the perfection and at the same time what sustainable development could be. The apple, for example, is one manifestation of the perfection that can easily translate to the package. I regularly use it as an example in my classes to promote a reflection on our practice of design and to value the importance of questioning our ways of approaching problems in functional packaging in a more responsible way.

Speaking of Apple, it strikes me to show you this package that was introduced to me by Maude in my packaging class. After investigation, I discovered it is from an apple producer near from Montreal. He is offering apples marked with a simple intervention during the ripening that allows obtaining various images on the apple skin. Not bad idea and most importantly, what a beautiful way to differentiate its product from the competition.

Where it became a little less virtuous is when I realized that apple is then wrapped in and then put into a cardboard packaging. Is this the result of a designer’s work or a producer's initiative? I have no clue. But in any case is an aberration design that I denounce without restraint if I was not convinced that this is simply a manifestation of ignorance and unconsciousness in its entire splendor.

What to say about such a mess? Bravo, when are we going to package rice grain individually? So, I question myself, maybe that NASA has discovered some more blue planets and I have not been informed. We can waste with impunity! Anyway, here is a small scale, a splendid example of a market economy based on growth rather than sustainable development.

Disastrous you tell me? I would opt for pathos. In a society of law, there is no room for reflection on the responsibility for our actions.

jeudi 25 février 2010

30 g | Jolin Masson-St-Onge

Si la barre codée a toujours exercé une certaine fascination pour les graphistes, qu’en est-il du tableau des valeurs nutritives. Trop souvent encombrant, il contribue souvent à enlaidir plutôt que l’inverse. Pourtant, il comporte des informations obligatoires et nul ne peut contourner la norme.
Préoccupé par le juste la problématique de la juste portion, Jolin nous propose ici un emballage pour noix de cajou dont le capuchon mesure une portion de 30 grammes suggérée comme une portion raisonnable, et tant qu’à parler d’une saine alimentation, pourquoi ne pas poursuivre cette logique en affichant le tableau des valeurs nutritives comme image de marque.
If the bar code has always exerted a certain graphic fascination, the table of Nutrition Facts is another story. Too often cumbersome, it generally helps to spoil rather than improve the design. Yet it contains the information required and no one can bypass the standard.
Concerned by the problem of the just right amount, Jolin submitted this cashew package for which a portion of 30 gr is suggested as a reasonable share. Speaking of healthy eating, why not continue the logic by displaying the table of nutrition facts as a branding.

mercredi 24 février 2010

Au 7e miel avec Anne-Marie Brouillette

Mettre un nouveau produit sur le marché n’est pas une mince tâche. C’est pourtant ce que je demande à mes étudiants de faire pour le premier projet de la session. Si l’innovation est au cœur de nos recherches en emballage, il passe aussi par le conditionnement du produit lui-même et c’est parfois là que réside la créativité. L’emballage doit bien sûr regrouper, transporter et protéger, mais ultimement, il doit aussi accompagner le produit dans une expérience positive et idéalement unique. C’est ce que la plupart des industriels oublient. L’emballage n’est pas un élément ajouté au produit, mais bien intégré à celui-ci.

Anne-Marie Brouillette nous propose donc un bonbon de sucre de miel aromatisé au safran ou à d’autres épices raffinées dans une expérience fondante pour le thé, la tisane ou autres liquides réconfortants. De quoi envoyer vos papilles gustatives au 7e miel.Developing a new product on the market is no easy task. That’s what I ask my students to do on the first project of the session. If innovation in the package is at the heart of our research at UQAM, it also involves the design of the product itself. The packaging have to carry, group and protect the product, ultimately it must also accompany the product in a positive and ideally unique experience. This is what most manufacturers forget. The packaging is not an element added to the product, but integrated into it.

Anne-Marie Brouillette concept consists of a flavoured honey candy with saffron or other spices in a refined melting experience with tea, herbal tea or other comforting liquids.

mardi 23 février 2010

Céréales Killers | Anouk Perreault

Il y a des jeux de mots qui nous amusent plus que d'autres. J'imagine que tout dépend du contexte. Ici la boîte de céréales revue et corrigée par Anouk dans ma classe de packaging a de quoi faire sourire. There are play on words that amuse us more than others. I guess it all depends on the context. Here is the cereal box revised by Anouk in my class packaging. It has something to make us smile.

lundi 22 février 2010

Un à la fois | Émilie Demers-Moreau

J'ai un petit bébé garçon de 18 mois qui imite tout ce que je fais. Quand il vois la boîte de papiers mouchoirs, il prend un papier et l'envoi directement à la poubelle et recommence jusqu'à épuisement des stocks. En recevant cette boîte conçue par Émilie dans mon cours d'emballage, je me suis dit, voici un joli graphisme pour les petits qui a la particularité de bien retenir les papier et empêcher la surconsommation.

I have a little baby boy 18 months that mimics everything I do. When he sees the box of tissues, he pull out a paper and throw it directly to the trash and again until stocks are exhausted. By receiving this box designed by Emily in my packaging course I thought it was nice graphics for the little ones and it has this special property of retaining the tissues to prevent overconsumption.

PROJET emballages remarquables

Toutes les personnes intéressées au projet d'emballage remarquables à Paris doivent s'inscrire comme participants sur le blogue suivant. http://emballage2012.blogspot.comLe nombre de participants est limité à 20.

Le projet d'emballage remarquables est un projet parascolaire. Les 6 meilleurs projets seront exposés au Salon de l’emballage de Paris à l’automne 2012. Deux participants m’accompagneront dans un voyage à Paris.

Avis aux étudiants du cours DGR4211 Design graphique : emballages.

Le projet 2, tel que présenté en classe est maintenu intégralement et fera partie des éléments d'évaluation du cours au retour de la grève.

CONCOURS YOUNG PACKAGE 2012

IMPORTANT,
Je vais envoyer les projets pour le concours Young Package le 2 mars, au retour de la semaine de voyage. Tous les projets devront être livrés à Josée Corriveau d'ici là. Tout projet en retard ne sera pas considéré.

Il est important de se souvenir que les projets ne reviendront pas, alors  il serait sage de penser à garder un exemplaire pour le cours, les photos et la correction.
Tous les projets livrés à la date de remise prévue ont été photographiés. Si vous désirez être publié sur Packaging UQAM, je vous invite à faire vos propres photos (sur fond blanc) et me les soumettre.

S.V.P., faire passer ce message.

Sylvain Allard

jeudi 18 février 2010

mardi 16 février 2010

Flaveur | Maude Prince-Lescarbeau




La Mélasse est un de ces produits qui me ramène directement à mon enfance. Ce sirop collant noir et parfumé me rappelle nos samedis midi alors que la famille Allard dégustait un bonne et traditionnelle galette de sarrasin qu'on enduisait généreusement. Depuis, la mélasse est devenue un produit marginal et qui disparaît progressivement de nos garde-manger.

La mélasse est un sous-produit du raffinage du sucre ; de la canne à sucre au sucre blanc, plusieurs étapes sont nécessaires et la mélasse fait partie de ce processus. Pour rajeunir le produit, Maude Prince-Lescarbeau a choisi de laisser tomber l’image de la bonne Grandma pour proposer un emballage plus moderne et fonctionnel. La typographie faite à la main préserve la modestie du produit, mais la bouteille de plastique fait valoir la jolie couleur brun foncé qui donne du chic à ce sirop traditionnel. Pour ce qui est du nom Flaveur désigne une rencontre entre odeur et saveur. Tout ça dans le cadre de mon cours d’emballage à UQAM.Molasses is one of those products that bring me directly to my childhood. This black sticky flavored syrup is reminding me of our Saturdays for lunch while the Allard family was enjoying good and traditional buckwheat pancakes smeared generously with molasses. Since than, molasses has become a marginal product, which gradually disappears from our pantry.

Molasses is a byproduct of refining sugar from cane sugar to white sugar, several steps are necessary and molasses is in the process. To rejuvenate the product, Maude Prince Lescarbeau chose to drop the image of good Grandma to propose a package more modern and functional. Handmade typography preserves the modest aspect of the product but the plastic bottle helps enhancing the pretty dark brown color giving a chic look to the traditional syrup. The name “Flaveur” is a mix of smell and taste in French (Odeur + Saveur). This project was developed in my packaging course at UQAM.

dimanche 14 février 2010

Trojan | Maia O. Albers

Le designer Maia O. Albers de Savannah en Georgie, a conçu un emballage discret et très stylisé pour un produit qui demande une discrétion: les condoms Trojan. Le paquet est fonctionnel, un profil mince, des tons de couleurs en sourdine, et une bande mobile qui sert de manuel d’instruction. Tous ces éléments travaillent ensemble avec style et la conception se révèle être une grande amélioration par rapport à l’emballage actuel."Maia O. Albers, a graphic designer working out of Savannah, Georgia, has designed a discreet and highly stylized packaging solution to a product calling out for discretion: Trojan Condoms. This package features – among other things – a slim profile, muted color tones, and a movable band which serves as a means of concealing any indication of contents, its reverse even containing an instruction guide on proper usage. With all these elements working together seamlessly and stylishly, Albers’ design proves to be a great improvement over the status quo."

samedi 13 février 2010

REMISE DU PROJET 1 | GRÈVE

Voici les options pour la remise du projet 1 pour les groupes (mardi et mercredi).

1. Vous venez me porter votre travail en mains propres au local de classe comme d’habitude à 9h30.

ou

2. Vous laissez votre emballage à mon attention à Josée Corriveau au DE2270.
(inscrivez votre nom et groupe svp)

ou

3. Vous laissez votre emballage à Sophie Pépin au
Van Houtte du 272, rue Ste-Catherine est entre Sanguinet et Ste-Élizabeth.

Levée de cours et grève

Voici les recommandations de la direction de l'UQAM pour la grève.

LEVÉE ET BOYCOTTAGE DE COURS PAR UNE OU DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES

Au cours des prochains jours, des assemblées d’associations étudiantes facultaires s’apprêtent à voter des levées et boycottages de cours. Dans l’éventualité de perturbations ou de mouvements étudiants, la Direction vous rappelle les consignes suivantes :

Sauf avis contraire émanant de la Direction, l'Université demeure ouverte et les activités continuent de s’y dérouler. La Direction prendra les mesures appropriées pour permettre l’accès à ses édifices. En conséquence, elle compte sur votre présence et vous demande de faire tout votre possible pour rejoindre votre lieu de travail en évitant toutefois toute situation conflictuelle.

Advenant des limitations dans l'accès à vos locaux habituels, la Direction vous demande de garder le contact avec votre gestionnaire (académique ou administratif) qui prévoira un lieu de rencontre avec vous et vous communiquera les informations nécessaires pour la suite des événements.

Advenant toute perturbation dans votre unité, la Direction vous demande de suivre les consignes de votre gestionnaire et, s’il y a lieu, de signaler la situation au Service de la prévention et de la sécurité, au poste 3131.

S'il s'avérait impossible de donner un cours, la professeure, le professeur ou la personne chargée de cours ou maître de langue doit en aviser son département.

Finalement, la Direction vous rappelle qu’en cas d'interruption des cours, toute modification touchant l'entente d'évaluation ne peut se faire qu'au moment du retour en classe, notamment si un examen ou la remise d’un travail est prévu. La nécessité de reprendre le contenu du cours à l’intérieur de l’horaire régulier est la responsabilité de la professeure, du professeur, de la personne chargée de cours ou maître de langue.

La Direction vous invite à consulter le site Web conçu pour informer la communauté de l’UQAM en cas de perturbations par les mouvements étudiants :


www.uqam.ca/mouvements-etudiants.

Je serai donc présent à mes cours comme mon employeur me le demande.
Sylvain Allard

jeudi 11 février 2010

L'Humour Russe | Creative Agency BQB

J’adore avoir des nouvelles de ce qui se passe ailleurs. Comme les Américains, les Québécois ont cette fâcheuse tendance à se regarder profondément dans le nombril au point d'en oublier le reste du monde. En Russie par exemple, il semble y avoir une énergie créatrice assez exceptionnelle. Je reçois ce matin de Ekaterina Belan du blog popsop.com des images de l’agence Russe Creative Agency BQB. Le paquet de cigarettes qui nous souhaite bienvenu au paradis ou dans notre futur cercueil m’amuse beaucoup. Ce franc parlé me plait et change du «politically correctness» de nos messages publicitaires d’ici. Pas certain que le paquet de gommes dino passe le test de l’éco emballage cependant.I love to hear from what happens elsewhere. As Americans, Quebecers have this annoying tendency to look deeply into the navel to the point of forgetting the rest of the world. In Russia, for example, there seems to be a rather exceptional creative energy. Sometimes it's too much, but I prefer it from bland. This morning I received images from Ekaterina Belan (popsop.com) of the Russian Agency Creative Agency BQB's work. The package of cigarettes wishes to welcome you to paradise or in your future coffin. This outspoken language changes from the "politically correctness" of our advertising here. I'm not sure that the package of gum dino passes the test of eco packaging though.

mardi 9 février 2010

St-Hubert | Nouveaux emballages «verts»

Si vous ne connaissez pas les Rôtisseries St-Hubert, c’est que vous ne vivez pas au Québec parce qu’elles sont partout depuis déjà quelques décennies. La petite rôtisserie de la rue St-Hubert s’est progressivement implantée comme l’alternative québécoise à la restauration rapide.

Dernièrement, St-Hubert a présenté avec fierté ses nouveaux emballages « verts ». L’élimination des styromousses (PS) et l’utilisation des matières recyclables pour la totalité de ces emballages sont des gestes audacieux dignes de mentions. En lisant leur promotion très pédagogique à propos de leurs nouveaux emballages cependant, on peut se demander, si on est un peu cynique, pourquoi ils ont mis tant de temps à passer à l’action. Je reste pour ma part positif et je salue ce geste citoyen.If you don’t know Rotisseries St-Hubert, you don’t live in Quebec because they have been anywhere from a few decades now. The small St-Hubert street rotisserie took hold of Quebec’s market as the alternative to fast food.

Recently, St-Hubert has proudly presented its new "green" packaging. The elimination of Styrofoam (PS) and the use of recyclable materials for all of these packages is a gesture worthy of mentions. In reading their very educational packages however, if I was a bit cynical, I would wonder why they have taken so long to take action. Instead, I will stay positive to greet this positive action.

lundi 8 février 2010

Projet 2 | L'emballage: vecteur de communication

L’emballage est présent dans tous les aspects de nos vies. Il est tellement imbriqué dans nos gestes quotidiens qu’on tend à oublier son fabuleux potentiel de communication.

Le projet consiste à revoir les codes associés à un produit alimentaire et à établir une communication complètement imbriquée au produit. La forme du produit, les matériaux et la fonction de l’emballage s’unissent à l’image, à la couleur et au message pour établir une communication distinctive et plus proche de l’usager. L’emballage s’engage et transmet une valeur. Désormais, le graphisme n’est pas seulement un habillage, mais il s’intègre entièrement à l’expérience du produit et assiste l’usager.

La tâche :
Concevoir un emballage distinctif pour un produit imposé. L’emballage en plus de répondre à une problématique fonctionnelle devra transmettre une valeur, une prise de position, une vision ou un commentaire lié de près ou de loin avec le produit. (gourmandise, santé, environnement, sagesse, calme, humour, etc.)

SIAL Canada
Les meilleurs travaux seront exposés au Palais des Congrès du 9-11 mai 2012 à l’occasion du Salon International de l’alimentation de Montréal.

Échéancier
Description du projet | 2 7-8 février
Concepts et esquisses préliminaires | 14-15 février 2012
Présentation du concept et prototypes | 21-22 février 2012
Semaine de lecture (maquette) | 28-29 février 2012
Présentation semi-finale | 06-07 mars 2012
Remise | 13-14 mars 2012


1. café
2. Produits laitiers
3. bières
4. jus
5. biscuits
6. fruits et légumes secs
7. produits d’érable
8. chocolat
9. céréales
10. barres énergétiques
11. pâtes alimentaires
12. fromages
13. épices
14. noix
15. maïs soufflé et croustilles
16. confitures
17. marinades
18. boissons énergétiques
19. nourriture pour animaux
20. soupes
21. sauces
22. miel

dimanche 7 février 2010

Soy Mamelle | Kian

Concept assez audacieux pour parler de lait de soya. via

This is a very odd concept for soy milk, isn't it? via

mardi 2 février 2010

La boîte de papiers mouchoirs réinventée | UQAM

Parce que considérées comme des objets décoratifs, celles-ci proposent généralement des motifs, des paysages et tous les clichés visuels à peu près réconfortants que sont les minous, les fleurs et les scènes champêtres ennuyeuses. Au mieux, ces boîtes proposent des motifs décoratifs qui ne s’agenceront que très rarement avec votre décor. Pourquoi tant d’ennuis dans ces objets du quotidien qui nous entourent? Pourquoi ces objets ne pourraient-ils pas établir un dialogue avec l’utilisateur et surtout, parler franchement du produit?

Suite à quelques discussions avec des journalistes à l’automne sur ce design des boîtes de papiers mouchoirs, j’ai décidé de proposer à mes étudiants de se pencher sur ce produit dans un exercice rapide où la seule contrainte était justement de développer une boîte dont le graphisme s’engageait dans un dialogue direct avec l’usager. À vous de juger des résultats.La boîte oignon qui fait pleurer d'Émanuel Cohen.
The onion box that makes you cry by Emanuel Cohen Justin Lortie nous propose une réflexion environnementale.
Justin Lortie proposes a reflection on the environment.
Mathilde Corbeil nous propose la boîte spécialement conçue pour le divorce où on sépare tout nos biens.
Mathilde Corbeil offers a specially designed box for divorce where all our possessions are split half and half.
Because regarded as decorative objects, they usually offer patterns, landscapes and all the visual clichés almost comforting that are the kitties, flowers and boring country scenes. At best, these boxes offer decorations that blend seamlessly but rarely with your decor. Why so much boredom in these everyday objects that surround us? Why couldn’t these objects establish a dialogue
with the user and above all, speak frankly of the product.

After some discussions with journalists last fall on boxes of tissues design, I decided to ask my students to look at this product in a quick exercise where the only constraint was precisely to develop a direct dialogue with the user. I let you evaluate the results.

Un regard cynique sur le deuil par Charlotte Demers.
A cynical look at the mourning by Charlotte Demers.Corinne Pant nous fait sourire avec ces petits personnages portables.
Corinne Pant makes us smile with these little portable characters.
Sabrina Lévesque enseigne aux petits l'art du maniement du papier mouchoir en 10 étapes.
Sabrina Levesque teaches the kids the art of blowing their noses in 10 steps.Voici les boîtes empathiques de Mélissa Pilon.
Here are the empathic boxes designed by Melissa Pilon.La boîte de peau de Nadine Brunet.
The skin box by Nadine BrunetLa boîte intime de Valérie Trépanier
The intimate box from Valérie TrépanierJean-Maxime Landry parle aux petits.
Jean-Maxime Landry talks to the little ones.

Tout savoir sur le projet Pact