vendredi 30 juillet 2010

Packaging UQAM | Goedele


Le travail de Mathilde Corbeil de l'UQAM est publié dans le magazine de design et tendances belge Goedele. Cliquez l'image pour l'agrandir.

The work of Mathilde Corbeil of UQAM is published in the design and trends Belgian magazine Goedele.
click image to enlarge

Eco-Tide | Stu Taylor


Stu Taylor est un diplômé du Nord du Texas et à présent stagiaire chez Pentagram à Austin. Il a envoyé à dieline.com son concept pour Tide Essentials, la version écologique de cette marque.«Tide Essentials est un savon à lessive écologique qui utilise uniquement ce qui est nécessaire pour obtenir vos vêtements frais et propre avec un impact environnemental minimal. Les boîtes sont faites de carton Kraft et imprimées en sérigraphie»

Stu Taylor is recent graduate of North Texas and is a current intern at Pentagram in Austin. He sends thedieline.com his concept for Tide Essentials, and eco-friendly Tide. "Tide Essentials is environmentally friendly laundry soap that uses only what is necessary to get your clothes fresh and clean with a minimal ecological impact. The boxes were screen printed by hand on uncoated chip board."

jeudi 29 juillet 2010

L'emballage qui tue | Arte

À l'heure où les produits "longue conservation" sont de plus en plus prisés, les clients ne soupçonnent pas l'existence de substances dangereuses dans les emballages hermétiques et dans les aliments avec lesquels ils sont en contact. C'est le cas du Bisphénol A, que l'on trouve dans les contenants en plastique rigide et qui peut provoquer des maladies cardiaques ou affaiblir le système immunitaire. Même risque avec les phtalates utilisés pour plastifier les matériaux servant au conditionnement. Agissant comme des hormones, ils peuvent entraîner la stérilité chez les hommes. Nombre de produits figurent sur la liste des substances interdites par l'Union européenne mais comme celle-ci importe massivement des produits venus d'Asie, où les réglementations ne sont guère restrictives...
Un excellent reportage D'Inge Altemeier et Reinhard Hornung présenté hier sur Arte. Merci à Pakbec pour l'info !




At a time when the products "shelf" are increasingly popular, customers do not suspect the existence of hazardous substances in sealed containers and foods with which they interact. This is the case of Bisphenol A, found in rigid plastic containers which can cause heart disease or weakened immune systems. Even with the risk phthalates used to plasticize the materials used for packaging. Acting as hormones, they can cause infertility in men. Number of products included in the list of substances banned by the European Union but as it imports massive products from Asia, where regulations are not very restrictive ...
An excellent report of Inge Altemeier and Reinhard Hornung presented on Arte.
Only in French sorry. Thanks to Pakbec for the information!

mercredi 28 juillet 2010

L'enfer des CD | Oussama Mezher


Le classement des documents numériques demeure, malgré tous les progrès technologiques, un problème entier. Bien sûr, il faut sauvegarder les documents, mais encore faut-il bien les identifier pour les retrouver par la suite.

Même si les formats DC et DVD vont sûrement être remplacés dans un avenir rapproché, Oussama s’est penché sur la question dans mon cours d’emballage. Elle propose un système de classement par projet qui diminue la manipulation des coffrets en plastique et des enveloppes complexes et regroupe les disques dans des coffrets uniformisés au format déjà standardisé des DVD. La matière utilisée est un simple carton de type Kraft recyclé et imprimé en une couleur. Le graphisme permet de généreux espaces pour l’identification et la description des contenus.

Although CD and DVD formats will certainly be replaced in the near future, Ossama has addressed the issue in my packaging course. She proposes a classification system that reduces the handling of plastic cases and complex envelopes and gathers all disks in standard size DVD boxes. The material used is made of simple recycled Kraft chipboard and printed in one color. The design allows generous space for the identification and description of content.

mardi 27 juillet 2010

Invitation !!!

J'adore ce genre de concept qui se passe d'explication.
I love that type of concept. No need for explanation I guess.

samedi 24 juillet 2010

Dirty water | Unicef



Voici une campagne de sensibilisation développée pour l’Unicef. Cette campagne vise à sensibiliser les Newyorkais à la valeur de l’eau potable malheureusement non disponible dans certains pays. Ce projet n’est pas sans me rappeler le travail de Mélissa Pilon dans mon cours de packaging.


Here is a campaign developed for UNICEF. This campaign aims to educate New Yorkers to the value of drinking water, unfortunately not available in certain countries. This project is not without recalling the work of Melissa Pilon in my packaging class.

mercredi 21 juillet 2010

Good milk | Studio In


Création du studio de design moscovite Studio In, un petit clin d’oeil pour ce très beau packaging imaginé pour la marque de lait Good Milk avec une mention toute particulière pour le discret « pattern vaches » en relief sur les cannettes et les berlingots.
via trendygirl

Nice creation of design studio Studio In Moscow, a quick glance to appreciate this beautiful packaging for the brand of milk Milk Good with special mention for the discreet "pattern cows" embossed on cans and cartons.
via trendygirl

mardi 20 juillet 2010

jeu de taille | Sophie Perreault-Allen


Voici un objet conçu par Sophie dans mon cours d’emballages qui a le mérite de communiquer clairement. La corde à sauter fusionnée avec le ruban gradué nous parle clairement du problème d’embonpoint observable dans tous les pays industrialisés. Si vous la donnez en cadeau, assurez-vous du sens de l’humour de votre conjoint.

Here's an item designed by Sophie in my packaging class that has the merit to communicate clearly. The skipping rope merged with the graduated tape speaks clearly of the problem of overweight observed in every industrialized country. If you give it as a gift, make sure your spouse has a good sense of humor.

lundi 19 juillet 2010

Cuba Libre


J’arrive tout juste d’un séjour familial de deux semaines à Cuba et, si certains ne peuvent sortir de leur champ de recherche même en vacances, je vous avoue que ce n’est pas mon cas. D’ailleurs, peut-on trouver un meilleur endroit que Cuba pour prendre congé des emballages et de la surconsommation?
Je l’avoue, j’aime Cuba, malgré tout ce qu’on en pense, la seule idée qu’il puisse y avoir un pays qui choisit de proposer un autre modèle me charme. Mais je ne suis pas dupe et bien que la révolution a assuré l’éducation et la santé, le niveau de vie reste à Cuba bien en deçà du seuil de la pauvreté tel qu’on le définit ici en tout cas.

C’est donc dans le pays du « non-avoir » que j’ai trouvé ces deux petites voitures fabriquées à même les canettes des bières locales. Comme deuxième vie pour l’emballage, c’est pas mal. Ça peut faire penser à ces 150 000 voitures anciennes datant d’avant 1959 et qui parcourent toujours les chemins poussiéreux de Cuba.

I just came back from a two weeks family holiday in Cuba, and while some are unable to leave aside their field of research even on vacation, I assure you that this is not my case and I didn’t think of packaging at all. Mind you, can you find a better place than Cuba to take leave of packaging and over consumption?
I confess, I love Cuba, despite what you may think, the very idea that there may be a country that chooses to propose another model fascinates me. But I am not fooled and if the Revolution has provided education and health, the living standards in Cuba remains way below the poverty line as it is defined here anyway.

It is in the country of Fidel that I found these two small cars made out of cans of famous domestic beer. As a second life for the packaging, not bad isn’t it? It can also remind us of the fascinating 150,000 old cars dating from before 1959 and who still roam the dusty roads of Cuba.

jeudi 15 juillet 2010

Condesa | Mucca Design


«Après des recherches sur le paysage visuel dynamique du quartier Condesa, nous étions très excités de traduire l'énergie de la région dans ce restaurant de grillades. Pour créer une expérience authentique, nous avons peint à la main la typographie dans le style des signes et des menus disponibles sur les étals et les comptoirs des marchés du quartier.»
“After researching the vibrant visual landscape in the Condesa neighborhood, we were excited to translate the area’s energy into a bold restaurant brand. To create an authentic experience, we hand-painted the typography in the style of the signs and menus found at market stalls and lunch counters throughout the region. Hungry luchadors—masked wrestlers—grimace from the inside of matchbook covers, and traditional fortune-telling songbirds pose on coasters with stamp-on fortunes for customers to take away.” via Lovely Package

mercredi 14 juillet 2010

Exxon, BP et bientôt Terre-neuve

La marée noire causée par la pétrolière BP dans le golf du Mexique est une des pires catastrophes du genre et marquera tristement l'histoire. Il y a un an, le monde soulignait le 20e anniversaire de l’ignoble désastre écologique du Exxon Valdez qui s’échoua au large des côtes de l’Alaska en 1989 avec la négligence du capitaine Joseph Hazelwood complètement ivre à la barre d’un des plus grands pétroliers de l’époque. Pourtant, nos chers compatriotes terre-neuviens revendiquent depuis quelques semaines le droit de forage dans le golf du St-Laurent. Comme quoi l'homme n'apprendra jamais de ses erreurs lorsque les pétrodollars sont en jeu.

Ça m’a fait penser au travail fait par Jessica Charbonneau dans mon cours de packaging, il y a deux ans. Jessica explorait le développement d’une campagne de sensibilisation sur le sujet. Son produit porte parole était un savon noir qui nous rappelait la couleur du pétrole brut. Le produit se nommait « Je m’en lave les mains » et il référait à quelques naufrages célèbres comme celui de l’Exxon Valdez et du Dona Marika. Du bien beau monde !The oil spill caused by the oil company BP in the Gulf of Mexico is one of the worst disasters of its kind and will mark a sad page in history books. One year ago the world was remembering the Exxon Valdez ecological catastrophe that happened 20 years before when drunken captain Joseph Hazelwood lost control of its huge tanker in the beautiful Alaskan wilderness. However, our dear fellow Newfoundlanders claim the right for a few weeks of drilling in the Gulf of St. Lawrence. As what the man will never learn from mistakes when petrodollars at stake

It reminded me of Jessica Charbonneau’s project in my packaging class a few years ago. Jessica was using an existing black soap as an activist product to create an awareness campaign against the danger of oil water transportation. The product is called (in French) « I wash my hands» referring to Pontius Pilate and also to the attitude of the oil industry in regards to the oil spills. The campaign also acts as a reminder of famous oil spills like Exxon Valdez and Dona Marika’s. «…And I say to my self: what a wonderful world!»

lundi 12 juillet 2010

My sweets | Tithi Kutchamuch


Tithi Kutchamuch propose une réflexion sur l'influence extraordinaire du prix des aliments sur nos habitudes de consommation. Voici un graphique tiré de son site qui explique très bien le processus. La question posée est : «Est-ce que le design peut faire acheter des produits meilleurs mais qui offrent moins?»I was on Tithi Kutchamuch's site and I found it to be very intelligent in its approach to society and more specifically on the price issue in regards of the consumer’s habits. Here's a graphic that expresses it quite clearly. The question for this London based designer is : "Can design make people buy food that offers LESS?"

jeudi 8 juillet 2010

I LOVE ELSA | taste, enjoy, remember | Neogroup

Il y a quelques années, j'avais découvert cette marque Elsa's Story qu'on pouvait trouvé chez Caban avant que cette jolie boutique ne ferme ses portes malheureusement. À l'approche des fêtes, je reviens sur cette marque Israélienne qui me frappe par sa créativité et sa cohérence. Je vous présente donc cette magnifique ligne de produits et d'emballages. J'ai aussi trouvé quelques lignes sur la compagnie que voici.

I discovered this beautiful Israeli brand a few years ago. Many of their products were available at this nice design store that’s close now in downtown Montreal. Getting closer to Christmas, I got back to this brand that has this creative and cohesive way of making us believe. Despite the fact that is a totally made up story, it makes us feel a little nostalgic.
«Elsa’s Story a commencé comme une petite entreprise familiale. C'est toujours une entreprise privée, propriété de deux familles (Wertheimer & Zohar), mais elle contrôle maintenant 60 % du marché local des biscuits, en Israël, et 15 % de celui des gâteaux. Ses produits sont exportés dans plus de 15 pays, dont les États-Unis d'Amérique, le Canada, la Russie, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Australie, et font le succès des épiceries fines à travers le monde.

Elsa’s Story started as a small family bakery. It is privately owned by two families (Wertheimer & Zohar). Elsa’s Story controls over 60 % of the premium biscuit market in Israel, 15 % of the general cake market, and exports to over 15 countries including the United States, Canada, Russia, UK, Germany, Australia and more.


Malgré sa croissance, Elsa’s Story poursuit toujours sa mission originale, soit de créer des produits comme ceux que l'on mangeait autrefois, selon les recettes traditionnelles et au goût d'autrefois.

Elsa’s Story “homemade” philosophy is to make their cookies and cakes just the way they’re made at home.


Qui est Elsa? Selon cette société, elle est la femme que l’on a toujours connue et aimée, celle dont la cuisine était toujours ouverte, pleine de gourmandises fraîchement sorties du four. La vrai Elsa a-t-elle existé ou est-elle une invention? Cela reste un mystère…»

Who is Elsa? According to official notice, she is someone we have always known and loved. Her kitchen is always open, with a new batch of homemade cookies fresh from the oven. Is she a real person or an invention? The real Elsa remains a mystery! Elsa’s Story sends you back to a time and place when you were young and carefree; when time was unspoken and tastes were simple. It is about a memory, a hint of nostalgia, captured in the scents and tastes of warm cookies baking in the oven, summer evenings and the innocence of childhood. Elsa’s Kitchen was always open, her recipes remaining a well kept secret. She was a mystery in her time and has become a legend in our collective memories. Elsa’s heritage is relived through the goodness of quality ingredients and care that remind us of tastes long forgotten...

mardi 6 juillet 2010

Facebouffe | Audrey Wells



À ce jour, le phénomène Facebook compte plus de 400 millions d’utilisateurs dont 50% sont actifs sur le réseau. Plus de 160 millions d’entreprises y sont aussi. Ne m’y cherchez pas, je n’y suis pas, mais la plupart de mes étudiants y sont et ce réseau est devenu, semble-t-il, un incontournable pour d’entre eux et bien d’autres. Ce phénomène n’est pas sans modifier les rapports humains et modifie substantiellement la frontière du privé et de ce qui est du domaine public.
À certains égards, le phénomène est lié à la consommation de masse et on y consomme les relations jetables et échangeables. Pour réagir à ce phénomène, Audrey Wells a imaginé ces petits carrés de chocolat emballés des portraits tirés aléatoirement de Facebook et leur profil personnel. À l’instar du fameux réseau social, lorsqu’on achète ce chocolat «Facebouffe» on ne sait pas à qui on aura affaire et on pourra combler cette curiosité obsessive de rencontrer des personnages tous plus réels que virtuels.

To date, the Facebook phenomenon has more than 400 million users of which 50% are active on the network. More than 160 million companies are present too. Do not look for me, I'm not there, but most of my students are and the network has become, it seems, a must for them and many others. This phenomenon is not without changing human relationships and substantially modifies the border of privacy and what is public domain.
In some ways, the phenomenon is linked to mass consumption in proposing disposable and exchangeable relationships. To respond to this phenomenon, Audrey Wells has imagined those little chocolate squares packed randomly with Facebook’s portraits and their personal profile. Like the famous social network, when you buy this chocolate "Facebouffe" you do not know who it will matter but you can fill this obsessive curiosity to meet all the characters more virtual than real.

lundi 5 juillet 2010

Joyeux anniversaire | Sarah Philips


Le vieillissement est la seule réelle justice en ce monde et tous les génies, les salops, les cancres, les grands, les petits, les capitalistes, les communistes, les menteurs, les vertueux avancent tous à la même vitesse, celle du calendrier qui nous emporte avec lui. C’est mon anniversaire aujourd’hui et je dois dire que j’ai de moins en moins d’excitation quant à cette date fatidique qui me rappelle immanquablement que le temps passe pour moi aussi. En fait, ce n’est pas le temps qui passe, c’est nous.

Bref, ça me fait penser au projet de Sarah dans mon cours d’emballage qui nous propose une chandelle en forme de gâteau d’anniversaire. Belle occasion de prendre son temps. Il ne faut pas souffler la chandelle, mais plutôt la laisser brûler lentement en savourant le moment présent. De plus, ce joli gâteau en cire a l’avantage d’avoir 0 calorie et permet un anniversaire minceur. Pourquoi pas puisque les gâteaux de fête ce n’est pas vraiment mon truc de toute façon? Allez... prenez donc un petit verre à ma santé !

Aging is the only real justice in this world and all the geniuses, the bastards, crabs, large, small, capitalists, communists, liars, the virtuous advance all at the same calendar speed, the timing of which we carries with it. It's my birthday today and I must say that I am less and less excited about that fateful day, which inevitably reminds me that time waits for me too. In fact, time doesn’t pass, but we do.
In short, it makes me think of Sarah’s concept in my packaging class who designed a birthday cake shaped candle. This is a great opportunity to take the time. Do not blow out the candle, but rather let it burn slowly, savoring the moment. Moreover, this pretty wax cake has the advantage of having 0 calories and allows a fitness birthday. Why not, since the birthday cake is not really my thing anyway? Cheers!

jeudi 1 juillet 2010

Brosh


Au Québec, le 1er juillet c'est la fête du Canada bien sûr, mais c'est avant tout le grand déménagement. Les baux se terminant le 30 juin de chaque année, les locataires en profitent souvent pour changer d'air et ils sont souvent plus de 100 000 à Montréal à contribuer à ce rituel annuel. Qui dit déménagement dit aussi aménagement et un petit coup de peinture par ici et par là; les compagnies de peinture font des affaires d'or. Sur un point de vue environnemental, l'emprunte carbone de toutes ces activités est sûrement assez grande. Par conséquent, pourquoi ne pas faire un effort où c'est possible? Une étudiante dans mon cours d'emballage propose l'emballage de pinceau Brosh qui est tout simplement un linge pour essuyer les petits dégâts. On élimine l'emballage inutile du pinceau et on y joint un élément essentiel.

In Quebec, July 1 is Canada Day of course, but it is mainly the big move. Leases ending June 30 of each year, tenants often take advantage for a change of scenery and are often over 100,000 in Montreal to contribute to this annual ritual. Who said moving also said planning and a little bit of paint here and there, the paint companies make a killing. On an environmental perspective, the carbon footprint of all these activities is certainly big enough. Therefore, why not make an effort where possible? A student in my packaging class offers the Brosh concept. It is a simple cloth wrapping the brush to wipe up messes. It eliminates unnecessary packaging and the brush is attached to an essential element.