mardi 31 août 2010

Whole Foods Market's | Duffy & Partners



Whole Foods Market a demandé l'agence de publicité et de marque Duffy & Partners de revoir sa marque et de remanier ses emballages. Le but était d'unifier différents designs à travers les différents marchés.

Duffy & Partners ont revu les emballages des articles tels que les sacs de charcuterie et les boîtes de boulangerie grâce à un programme universel qui valorise les différences régionales et la variété de l’offre locale, tout en soutenant la mission d'une marque nationale. Le concept de Duffy & Partners intègre le logo classique de Whole Foods Market, et ajoute des touches de vert sauge naturel, de rouge baies, d’oranges et de rose d’origan indien, selon le produit. Un motif de feuilles stylisées se retrouve dans tous les emballages.

La mise en marché a été lancée progressivement à l'été 2009 dans les cantons et les régions du pays. Bien que Wholefoods produit des aliments biologiques à l’échelle nationale, tous les magasins Wholefoods ne fonctionnent pas de la même façon. Plusieurs magasins ont rapidement opté pour ces éco-emballages de plus en plus en demande.

Whole Foods Market’s Market brand packaging has received the Duffy & Partners treatment, with revamped packaging, designed by the branding and advertising agency that will unify different designs found throughout different markets.

The Duffy & Partners-designed packaging for items such as deli containers and bakery boxes introduce a universal packaging program that still celebrates the different regions and their unique local offerings, while also supporting the mission of a national brand. The Duffy & Partners re-design includes the classic Whole Foods Market logo, and adds splashes of natural sage greens, berry reds, marigold oranges and oregano hues, depending on the product. A unifying stylized leaf motif is found across all packaging.

Duffy & Partners has revitalized the Whole Foods brand packaging with style and passion unlike any other design firm. The packaging and design created by Duffy & Partners now has a universal design and feel while still promoting the regional fare known to individual Whole Foods Markets.

Packaging began to launch summer 2009, with a slow roll across departments and regions of the country. Although WholeFoods is a national organic foods & product grocery chain, not all WholeFoods stores operate the same. So only specific stores took on this particular new eco friendly packaging.

dimanche 29 août 2010

La vogue des «pin ups» rétros


L’attrait pour les pin ups semble passer l’épreuve du temps. C’est du moins ce que semble démontrer ce nouvel emballage développer par Kyle Tezak pour Mindy’s Hot Chocolate à Chicago. L’étiquette de saveur peut-être retirée pour dévoiler les dessous de chacune de ces dames des années 30 et 40.

Ça m’a fait un peu penser à cet emballage développé l’année dernière pour le classique May West par Pigeon Branding qui faisait directement référence la fameuse actrice Mae West des années 30 dont bien des amateurs de cette pâtisserie ignoraient probablement l’existence.
The attraction for pin ups seems to pass the test of time. At least that what seems to demonstrate this new packaging developed by Kyle Tezak for Mindy's Hot Chocolate in Chicago. The flavor label can be peel-off to expose the underside of each of these ladies of the 30’s and 40’s.
It made me think of to the package developed a couple years ago for the classic May West by Pigeon Branding. It was doing a direct reference to the famous actress Mae West of the 30’s. Before than, many cakes fans were probably unaware of her existence.

jeudi 26 août 2010

Flo | Marie-Ève Dorman


Flo c'est un concept nouveau qui inclus dentifrice et fil de soie dentaire. Avec la brosse, on prend juste ce qu'il faut de dentifrice et on referme. Comme la vie du plastique est très longue, on peut réutiliser le pot en achetant les recharges de dentifrice et de fils de soie dentaire.
Flo is a new concept that includes toothpaste and dental floss. With the brush, one takes just the right amount of toothpaste then closes the jar. As the life of the plastic is very long, you can reuse the pot by buying refills of both toothpaste and dental floss.

mardi 24 août 2010

Maison Orphée | LG2 Boutique


Je salue le magnifique travail de LG2 boutique pour la nouvelle ligne gourmet le la Maison Orphée. Je le découvre à l'instant sur thedieline.com et outre le fait que je suis vert de jalousie de ne pas en avoir eu la primeur, je dis bravo!

I salute the wonderful work of LG2 shop for new gourmet line of the Maison Orphée. I just discovered it on thedieline.com and besides the fact that I am green with envy for not having had the scoop, I say bravo!

lundi 23 août 2010

Baba | Aleksandra Krakowiak


Baba c’est un concept d’Aleksandra Krakowiak dans mon cours d’emballage. Son intérêt s’est porté sur la problématique des sacs de farine tels que vendus ici en Amérique du Nord et qui font un dégât garanti dès l’ouverture. Par un système de bague de carton, l’emballage garde sa forme rectangulaire et permet à l’emballage de rester stable. L’ouverture est simple et hermétique. Une fois l’utilisation terminée, on referme l’attache et remonte la bague qui garde l’emballage propre et facile à ranger. Le branding est inspiré du nom commun donné à la femme russe de condition modeste. En langue québécoise, ce serait la traduction de la «bonne femme».

Baba is a concept of Aleksandra Krakowiak in my packaging course. Her interest turned to the issue of flour bags as sold here in North America and who are guaranteed to make a mess from the opening. A cardboard sleeve retains the rectangular shape of the package and allows it to remain stable. The opening is simple and tight. Once the use is over, one closes the opening and move up the ring that will keep the pack clean and easy to store. Branding is based on the common name given to the Russian woman of modest means. In Quebec language, this would be the translation of the "bonne femme".

dimanche 22 août 2010

21 août 2010 | Journée de dépassement de la Terre


21 août marque une étape malheureuse: le jour où nous épuisons notre budget écologique pour l'année. Une fois que nous passons ce jour, l'humanité aura exigé de tous les services écologiques — de la filtration de CO2 à la production de matières premières pour la nourriture — que la nature peut offrir cette année. De ce point jusqu'à la fin de l'année, nous rencontrons notre demande écologique par la liquidation des stocks de ressources et l'accumulation de dioxyde de carbone dans l'atmosphère.

Chaque année, le Global Footprint Network calcule la production de la nature sous la forme de la biocapacité, le montant des ressources de la planète génère, et la compare à la demande de l'homme : le montant qu'il faut pour produire toutes les ressources de vie que nous consommons et absorber nos émissions de dioxyde de carbone. Earth Overshoot Day, un concept mis au point par une fondation de nouvelle économie du Royaume-Uni, marque le jour où la demande de services écologiques commence à excéder l'offre renouvelable. Pour plus d'information...

«August 21st marks an unfortunate milestone: the day in which we exhaust our ecological budget for the year. Once we pass this day, humanity will have demanded all the ecological services – from filtering CO2 to producing the raw materials for food – that nature can provide this year. From that point until the end of the year, we meet our ecological demand by liquidating resource stocks and accumulating carbon dioxide in the atmosphere.

Every year, Global Footprint Network calculates nature's supply in the form of biocapacity, the amount of resources the planet generates, and compares that to human demand: the amount it takes to produce all the living resources we consume and absorb our carbon dioxide emissions. Earth Overshoot Day, a concept devised by U.K.-based new economics foundation, marks the day when demand on ecological services begins to exceed the renewable supply.»
For more information...

mardi 17 août 2010

Chaste | Mathilde Corbeil


Sauf peut-être pour quelques médiévaux, la chasteté est un mot très peu tendance par les temps qui cours. Remarquez que personne ne s’en plaint vraiment.

Mathilde Corbeil, dans mon cours d’emballage réhabilite le mot dans un esprit oscillant entre le cynisme et la coquinerie pour nous proposer ce joli savon qu’on peut séparer en morceau et dont l’emballage minimal a le mérite de faire ce que doit faire un emballage de savon soit : l’identification de la marque et la liste des ingrédients. Le savon est aussi disponible en demi-sphère et proposé dans un sac de tissu qu’on utilise ensuite comme lingette.

Except perhaps for some medieval people, chastity is not a trendy word in our time. Notice that no one really complains about it.

Matilde Corbeil, in my packaging course rehabilitates the word in a spirit somewhere between cynicism and rascality to offer us this lovely soap that may be separated into smaller pieces and whose minimal packaging has the merit of only consists of what is required. Soap packaging only needs the positioning of the trademark and the list of ingredients. The soap is also available in half-sphere and proposed in a cloth bag which is then used as wipe.

lundi 16 août 2010

On récolte ce que l'on s'M | Maude Bussières


Lorsqu’on se préoccupe d’écoconception comme nous le faisons dans mon cours d’emballage, la tentation est forte de réfléchir à un emballage fonctionnel qui s’intègre dans tout le cycle de vie du produit. Voilà la motivation du projet développé par Maude Bussière qui propose une jolie façon d’emballer les semences dans une pochette qui devient une étiquette à planter au sol pour l’identification des semis. Le nom s’M est un jeu d’homophone supporté par le slogan : « On récolte ce que l’on s’M ».

When one aim for ecodesign as we do in my packaging course, the temptation is strong to design a package that integrates function throughout the life cycle of the product. That is the motivation of the project developed by Maude Bussière that offers a nice way to pack seeds in a pouch that becomes a label for the ground seedling identification. The name is a play of words s'M homophone supported by the slogan: "We reap what we sow".

vendredi 13 août 2010

alambic | Étienne Aubert-Bonn


C'est vers la fin du XVIIIe siècle que l'on retrouve la première trace attestée d'absinthe distillée contenant de l'anis vert et du fenouil. Il semble qu’elle est été conçu par Henriette Henriod. Celle-ci avait mis au point la première recette d'absinthe, qui était un breuvage médicinal.

Cette fée verte, telle qu’on la nommait, connut un vif succès, mais fut accusée de provoquer de graves intoxications (contenant entre autres du méthanol, un alcool neurotoxique) , décrites notamment par Émile Zola dans L'Assommoir et ayant sans doute provoqué la folie de certains artistes de l'époque (Baudelaire, Van Gogh...). Ceci conduisit à son interdiction dans de nombreux pays.

La préparation de l'absinthe est qualifiée de rituel; elle est tout d'abord versée dans un verre spécifique sur lequel on place une cuillère à absinthe. On place ensuite un demi-sucre ou un sucre sur la cuillère sur lequel on verse de l'eau glacée au goutte-à-goutte.

Dans mon cours d’emballage, Étienne Aubert-Bonn s’est intéressé à cette boisson qui a été légalisée à nouveau depuis quelques années. Il nous propose une version actuelle de la bouteille, mettant en valeur la jolie couleur verte de cette boisson et intégrant une jolie cuillère tout aussi élégante.

In the late eighteenth century we find the first documented evidence of absinthe containing distilled from anise and fennel. It seems Henriette Henriod designed it. She had developed the first recipe for absinthe, which was a medicinal beverage.

The Green Fairy, as she was called, was very successful, but was accused of causing serious poisoning (containing methanol, an alcohol neurotoxin), described by Zola in L'Assommoir, it has probably caused madness of some artists of the time (Baudelaire, Van Gogh...). This led to its ban in many countries.

The preparation of the absinthe is described as a ritual: first poured into a glass on which a specific absinthe spoon is placed. Half a sugar or a sugar is then placed on the spoon on which is poured ice water to drip.

In my packaging course, Etienne Aubert-Bonn was interested in the beverage that was legalized again in recent years. He offers a more actual version of the bottle, showcasing the beautiful green color of this drink and integrating an equally elegant spoon.

jeudi 12 août 2010

Multiply | Ekta Mody


J'ai trouvé ce projet très intéressant sur thedieline.com. J'ai pensé que cela valait la peine de vous présenter. Ekta Mody est diplômé en Communication Design au Pratt Institute. Il écrit : « J'ai nommé la marque MULTIPLY puisque le papier de toilette est disponible dans une variété d'épaisseurs ou de plis. Pour tenter de résoudre le problème de complaisance pour l'acheteur, j'ai décidé de mettre l'accent sur le graphique d'information soit; 1 pli, 2 plis et 3 plis. Cette série de 3 emballages identifie clairement chaque qualité de produit en un seul coup d'œil sur le linéaire par l'intermédiaire du langage visuel. »

I found this very nice project on thedieline.com. I thought it was worth showing it to you guys. Ekta Mody is a graduate in Communications Design at Pratt Institute. Antonio writes: "I named the brand MULTIPLY, as toilet paper is available in a variety of thicknesses or plies that increase the hygiene and comfort value. Attempting to solve the simple issue of convenience for the buyer, I decided to focus on the info graphic 1ply, 2ply and 3ply. This series of 3 packs clearly identifies each quality at a single glance on the shelf while indicating the product itself through the visual language."

lundi 9 août 2010

La boîte comme média de communication

L’emballage par ses caractéristiques formelles permet d’engager une communication qui dépasse de loin l’habillage et transcende la simple juxtaposition d’une image graphique à l’objet tridimensionnel. Plusieurs éléments contribuent à son extraordinaire potentiel de communication.

L’emballage est un objet interactif et, par sa forme, sa fonction et son message, il établit un rapport intime avec l’usager. En effet, lorsqu’appliqué à la surface du volume, le message se scinde en plusieurs combinaisons de côtés, offrant à l’usager un message composé de plusieurs scènes réparties dans une expérience tantôt linéaire parfois aléatoire qui se conclut ultimement par la découverte, voire la conquête du contenu.Le petit chaperon rouge et le grop méchant loup
Little Red Hood and the big bad wolf

C’est une des caractéristiques les plus distinctives de ce média de communication. Si l’emballage commercial tel qu’on le connaît aujourd’hui ne met que très peu en valeur ce potentiel de communication, il n’en demeure pas moins pour moi une source de fascination.

Dans un exercice développé pour notre cours d’introduction au langage graphique, nous explorons avec nos étudiants ce lien intime entre le graphisme et l’objet. La question : comment par sa forme, la boîte peut-elle contribuer au message graphique? Dans ce projet les étudiants sont invités à mettre en relation deux personnages célèbres en utilisant la boîte comme moyen d’expression. Par leurs formes respectives, les boîtes interagissent et contribuent à l’expression d’un point de vue historique, philosophique, artistique ou sociologique. Comme seul élément graphique, une citation du personnage est permise. Je vous présente donc quelques images des projets conçus cette année dans le cours dispensé par notre chargé de cours Louis Gagnon.
Adolf Hitler et le Maréchal Pétain
Adolf Hitler and Marshal Petain

By its formal characteristics packaging can initiate a communication that goes far beyond style and transcends the mere juxtaposition of a graphic image in three-dimensional object. Several elements contribute to its extraordinary potential for communication.Créationistes vs Darwinistes
Creationists vs. Darwinism

Packaging is an interactive object and its shape, its function and its message establishe an intimate relationship with the user. When applied to the surface of the volume, the message is split into several combinations of sides, giving the user a message consisting of several scenes in an experience sometimes linear, sometimes random that ultimately concludes to the discovery or even the conquest of the content.

This is one of the most distinctive characteristics of this medium of communication. If commercial packaging as we know it today doesn’t do much to enhance this potential for communication, it remains for me a source of fascination.

In an exercise developed for our introductory course in graphic language, we explore with our students this intimate link between the shape and the message.
In this project students are invited to establish a link between two famous characters using the box as a means of expression. With their respective forms, boxes interact and contribute to the expression of a historical, philosophical, artistic or sociological characteristic. As an only graphic element, a typographic quote was permitted. I therefore present to you a few images of that unique project developed this year in the course given by our lecturer Louis Gagnon.

vendredi 6 août 2010

Mac Amazonie | Daniel Raiche

C’est un concept intéressant de Daniel Raiche dans mon cours d’emballage. Il proposait un emballage cynique pour dénoncer les coupes à blanc en Amazonie où la forêt est remplacée par des terres d’élevage de bovins dont la viande est destinée au grand marchés nord américain de la restauration rapide (un en particulier dont le nom m’échappe… ;-) Et si l’emballage devenait un outil d’information responsable?

This was a statement concept by Daniel Raiche in my packaging class. The communication was to inform people about the impact of eating fast-food (can’t remember witch one in particular…) on the deforestation of Rain Forest. In fact farms are rapidly replacing the forest. The demand for beef meat is the reason for all this. The packaging here act as an information tool.

mardi 3 août 2010

NO MORE PACKAGE | Baileys Home and Garden



Il s’agit ici d’une ligne de produits ménagés britannique nommée Baileys Home and Garden. Même si je n’ai pas la fibre nostalgique d’une autre époque, cette série d’emballages questionne à elle seule la façon actuelle de voir les choses en matière d’image de marque des produits de consommation. En effet les contenants génériques, la clarté du message et l'absence de pollution visuelle issue du marketing rendent ce produit très intéressant et plus crédible en fait.

This line of Baileys Home and Garden products from UK is quite interesting. Despite the fact that I’m not really a nostalgic person, I like how this approach to packaging questions our ways of seeing things in terms of trademarks for consumer goods. The generic jars and the direct communication with the total absence of marketing «bullsh...» makes it very interesting and in fact more credible.

lundi 2 août 2010

50 watts | Jolin Masson St-Onge


Dans mon cours d’emballage, Jolin a développé ce concept d’emballage pour ampoules halogènes. Très simple, l’emballage est conçu en une seule pièce de papier recyclé, sans collage, ni impression puisque le graphisme est créé avec un embossage de points.

In my packaging course, Jolin has developed this packaging concept for halogen light bulbs. Very simple, the packaging is made from one piece of recycled paper, without glue or printed ink since the design is created with an embossed points.