mercredi 22 juin 2011

Stylo anti-stress| Pierre-Luc Desharnais


Je dois l’avouer, mes études secondaires n’ont pas été déterminantes pour moi. Souvent plus ennuyé qu’intéressé, j’ai vécu cette période comme un mal nécessaire pour passer à l’étape suivante. Si à cette époque j’avais l’impression que mes professeurs étaient d’un ennui total, je suis désormais convaincu qu’ils étaient en fait bien pires que ça. Alors, j’ai rongé mon frein ou, plus précisément, mon crayon de plomb dont le goût métallique me reste encore sur la langue.

Convaincu que les choses ne se sont pas vraiment améliorées (j’ai mes contactes dans les écoles secondaires), je vous présente le concept de Pierre-Luc Desharnais développé dans mon cours d’emballage. Il s’agit simplement de crayons de chocolats qu’on peut allègrement savourer lors des cours les plus endormants. C’est meilleur pour la santé et ça donne un peu de temps aux parents pour trouver une nouvelle école pour les mômes.

I must admit, my high school was not significant for me. Often more annoyed than interested, I lived through that period as a necessary evil to move to the next step. If at that time I felt that my teachers were a total boredom, I am now convinced that they were actually worse than that. So, I found my pencil to chew my frustration even with the metallic taste I still have on my tongue.

Convinced that things have not really improved (I have my contacts in high schools), I’m proposing the concept of Pierre-Luc Desharnais developed in my package class. It's simply chocolate pencils you can happily enjoy instead of falling asleep. It's healthier and it gives some time for parents to find a new school for the kids.


3 commentaires:

  1. À quand le clavier souple que l'on pourra tordre?

    RépondreSupprimer
  2. Super idée! Par contre, j'ai peur de me stresser exprès si c'est sympa comme ça de le faire sortir.

    RépondreSupprimer