samedi 31 décembre 2011

Biscuits au gingembre scandinaves | Packlab


La boulangerie Kanniston Leipomo a demandé l'aide de Packlab de redéfinir les pains d'épices pour Noël scandinave. Le défi était de concevoir l'emballage pour le meilleur biscuit de pain d'épice en Finlande.

Les designers de Packlab ont créé une expérience unique qui intègre le produit au développement intégral de l’emballage. Packlab a examiné le comportement des employés de la boulangerie, la chaîne de distribution, les environnements de vente au détail et a exploré les habitudes domestiques de la maison scandinave. Les observations ont conduit à une ancienne tradition de mariage scandinave qui consiste à trois morceaux de pain d'épice qui portent chance. Les pièces en forme de coeur soulignent les caractéristiques affectueuses de la saison qui ont été la base graphique du produit. Ce graphique a également été proposé en cinq variantes.

La conception de l'emballage met une emphase sur la production artisanale du produit tout en lui confèrent une caractéristique haut de gamme avec une utilisation minimale du matériel. Au niveau structurel, l'emballage facilite le travail à la boulangerie tout en assurant la protection du produit grâce à un système unique d'ouverture fonctionnelle pour les consommateurs.

J'en profite pour saluer mon ami Ian Rooney et ses collègues du Packlab!


Scandinavian gingerbread cookies

Kanniston Leipomo Bakery asked the help of Packlab Partners to redefine Scandinavian premium gingerbread for Christmas. The brief was to design packaging for simply the best Gingerbread cookies in Finland.

Packlab Partners created a unique experience that exploited joined-up-thinking with integral product and packaging development. Packlab Partners looked into the stakeholders behaviour within the bakery, distribution chain, retail environments and explored Scandinavian seasonal home experiences. These observations lead to a marriage of old Scandinavian tradition of three pieces of gingerbread bringing good luck and heart-shaped pieces emphasising the affectionate characteristics of the season which were widely introduced both in the product. This was also communicated graphically through 5 different, yet similar variants of packaging.

The packaging design enlightens the handmade image of the product as well as raising it to a premium category with minimal use of material. The structural packaging design enabled easy packing at the bakery, protection for the product and a unique functional opening system for the end users
I want to say hello to my friend Ian Rooney and his colleagues at Packlab!

jeudi 29 décembre 2011

Narancs 2011 | Eszter Laki

Voici une jolie soumission d’emballage pour une marmelade maison d'Eszter Laky de Budapest. «Mon ami et moi avons décidé de faire notre propre marmelade à l'orange, au citron et à la lime. Nous avons pelé les fruits pendant des heures, on les a cuits avec du sucre, de la vanille et de la cannelle. C’était vraiment délicieux, alors on a cru qu'elle méritait la conception d’un emballage approprié. »
Here’s a nice Package design submission of a self-made marmalade from Eszter Laky from Budapest. "My friend and I decided to make self-made marmalade from orange, lemon and lime. We peeled the fruits for hours; we boiled them with sugar, vanilla, and cinnamon. It was so delicious at the end, so it deserved some proper package design."

jeudi 22 décembre 2011

Mon beau sapin | Audrey Wells


L’arrivée du temps des fêtes dans les centres d'achat est toujours pour moi une source d’angoisse existancielle. Peut-être parce que cette fête a toujours été pour moi la plus grande supercherie qu’on peut imaginer. D'abord, elle se fonde sur des mythes qui n‘ont aucun lien entre eux et qui nous font des promesses non tenues depuis des siècles. Sur un point de vue plus nord-américain, il y a clairement un décalage entre la préparation de cette orgie de consommation et l’événement lui-même. Et que dire de la foire de suremballage que cet événement génère? Enfin, chaque année, on se prête au jeu... c’est bien ça le drame.

Dans cet optique, je vous présente un joli concept développé par Audrey Wells pour mon cours d’éco-emballages. Les petites lumières sont présentées sur ce joli petit arbre en carton qui, ma foi pourrait être utilisé tel quel et sauver un arbre. Sinon, le carton peut être très utile pour ranger les ampoules après utilisation et il peut être accroché jusqu’à la prochaine saison. Utile, joli et plutôt vert comme concept.

The arrival of the holiday season in malls for me is always a source of anxiety. Perhaps because this has always been for me the greatest deception. First, it is based on myths that have no link between them and that had always made unfulfilled promises for centuries. On a North American point of view, there is clearly a gap between the preparation of this orgy of consumption and the event itself. And what about the incredible ecological footprint generated by so much over pack? Finally, each year, I still play the game …

In this context, I present you a nice concept developed by Audrey Wells for my eco-packaging class. Small lights are presented on this nice little cardboard tree that could be used as such and save a tree. Otherwise, the board can be very useful for storing bulbs after use and can be hooked up till the next season. Useful, pretty and rather green concept isn’t it?

samedi 17 décembre 2011

double usage | Christine Girard

Alors que nous entrons à pieds joints dans la saison de la consommation excessive spécialement conçue pour faire rouler notre sacro-sainte économie j’ai retrouvé ce concept tout simple et plein de bon sens de Christine Girard dans mon cours d’emballage l’année dernière. En effet, pourquoi ne pas utiliser les boîtes de décoration de Noël pour créer le petit village traditionnel sous le sapin. Les fêtes finies, on remballe tout et à l’année prochaine. Joyeux Noël!
As we move headlong into the season of excessive specifically designed to power our sacrosanct economy, I found this simple concept in my packaging class designed by Christine Girard witch makes a lot of sense to me. Indeed, why not use the Christmas decorations boxes to create the small traditional village under the tree. The holidays over, we pack up everything and ready for next year. Merry Christmas!

Niel Caja Rubio | les 5 sens en papier ... et même un 6e


Voici un magnifique livre de papier développé par Niel Caja Rubio dans le cours de mon collègue Louis Gagnon à UQAM. Le livre exprime les 5 sens et même le 6e : l'intuition. Les papiers se touchent, se voient, se sentent, se goûtent, s'entendent et suggèrent l'intuition.

Here is a beautiful book of paper developed by Niel Caja Rubio in the course of my colleague Louis Gagnon at UQAM. The book expresses the 5 senses and even the sixth: intuition. The papers can be touched, seen, felt, tasted, and heard. They can also suggest the intuition.

lundi 12 décembre 2011

EFR HomeDisplay | Florian Dreyßig

Ce n’est pas toujours facile de rassembler des objets hétéroclites dans un emballage tout en préservant une certaine élégance et surtout en minimisant les impacts.

Voici un beau travail soumis par Florian Dreyßig de Squiech Design à Munich.
It's not always easy to group various objects in a package while maintaining a certain elegance and above all minimizing impacts.
Here is a beautiful work submitted by Florian Dreyßig from Squiech Design in Munich.

samedi 10 décembre 2011

Compleat | Peter Herman

Peter Herman propose une tasse verte jetable, tout en papier qui se plie en un contenant fermé à emporter qu’on peut siroter en l’emportant grâce à son bec verseur.

«Compleat» pourrait économiser de l'argent aux détaillants, puisque c'est juste une seule pièce (au lieu des deux habituels) et ceux-ci peuvent donc être achetés à un seul fournisseur. Indépendamment des avantages de coût, Herman pense que la forme charmante et iconique témoignera de l'engagement du détaillant envers l'environnement.
"Peter Herman has come up with a greener, all-paper disposable cup that folds closed like a takeout container to form a sipping spout.

Compleat could ultimately save retailers money, since it’s just one piece (instead of the usual two) and can be sourced through a single supplier. Regardless of the cost benefits, Herman thinks that the iconic shape will perform priceless PR, conveying the retailer’s commitment to environmental stewardship."
Belinda Lank

mercredi 7 décembre 2011

KYOTO | Lets go mon Peter !

«Nous avons dit depuis longtemps que nous ne prendrions pas une deuxième période d'engagement dans le protocole de Kyoto. Nous ne bloquerons pas ni ne découragerons ceux qu'ils le font, mais pour le Canada, Kyoto appartient au passé»
Peter Kent
Consternation, honte, mépris sont des mots qui me viennent spontanément à l’esprit quand j’apprends que le Canada se comporte comme un véritable voyou, un paria, un bandit. Que dire de plus? Bravo à nos concitoyens réformistes créationnistes de l’Ouest canadien qui ont élu ce gouvernement d’irresponsables. Je mentionne créationnistes, parce que je crois en effet que lorsqu’on croit que l’univers a été créé en 7 jours, ça peut indirectement changer la perspective d’urgence quant à l’environnement en général.

Pour répondre à une problématique de produit national, l'année dernière dans mon cours d’emballage, Gabriel Gemain proposait un ensemble de trois parfums parfaitement canadiens à l’odeur de sables bitumineux, de gaz de schiste et de méthane. Portrait peut-être prémonitoire et à peine caricatural du moment historique où l’image du Canada tourna au noir.
Dismay, shame, contempt are words that come to mind when I hear that Canada is behaving like a real thug, an outcast, a bandit. Need I say more? Congratulations to our fellow reformists creationists in Western Canada who elected this government's irresponsible. I mention creationism, because I do believe that when one believes that the universe was created in seven days, it can indirectly change his perspective the environment urgency.

In response to a problem of national product last year in my packaging class, Gabriel Germain conceived a series of three perfect fragrances inspired by the smell of Canadian oil sands, shale gas and methane. It’s a prescient portrait, hardly a caricature of the historical moment in which the image of Canada turned to black

mardi 6 décembre 2011

Grands Prix Gaïa 2011

Design : Orange Tango

Tiens voilà un autre concours. Ici j’avoue, je n’avais vraiment aucune idée de son existence. Ça doit être trop près et comme je suis presbyte, je ne l’ai pas vu passer. Cela dit, j'aurais pu être contacté, mais bon, c'est dit...

Je suis tout de même très intéressé au design local et j’ai trouvé quelques très jolis emballages dignes de mention. Je salue particulièrement le travail d’Orange Tango et LG2 dans ce formidable champ du design qu’est le design packaging.
Design : Orange Tango
Here's another competition. This time, I confess, I really had no idea of its existence. It must be too close and as I am sighted sometimes. Still seams a little strange: a local competition of food packaging .... and … not informed !

That said, I am also very interested in the local design and I found some very nice packaging noteworthy. I particularly liked the work of Orange Tango and LG2 in this exciting field that is the packaging design.

Émulsion stratégie marketing

Sur ce dernier produit, j'ai apprécié le système d'étiquetage.
For that product, I liked the labeling system.

vendredi 2 décembre 2011

Il était une fois le papier | UQAM

En exercice préparatoire, je donnais avec mon collègue Louis Gagnon, un nouveau projet pour sensibiliser les étudiants au potentiel du papier comme élément de communication. Il s’agissait en fait de produire un livre fait de papier blanc ou toute impression ou couleur était interdite. Pliage, gaufrage et mécanismes divers devaient suffire pour raconter une histoire. C’est un exercice essentiel tant au niveau graphique, tridimensionnel et scénographique. Voici donc quelques projets filmés (excusez la qualité du tournage) :

Sébastien Camden
In preparatory exercise, my colleague Louis Gagnon and I gave a brand new project to teach students about the potential of paper as an active part of communication. As it turned out, the students were asked to produce a book made of essentially out of paper. Any printing or colors were prohibited. Folding, embossing and various mechanisms were the only means to tell a story. To me, this is an essential exercise from a graphic, three-dimensional and scenic point of view. Here are some projects shot (sorry for the poor quality of movies)

Phi Nguyen

Judith Migneault

Camille Lanteigne

Maude Paquette-Boulva