mercredi 19 septembre 2012

Du coffret de DC à la palissade

Vous l’avez sûrement remarqué, je me fais une mission de faire rayonner les travaux de nos étudiants à travers le monde via ce blogue entre autres. J’aime lorsque le design sort de sa zone de confort et rencontre le public et lui parle. Imaginez ma surprise ce matin en passant à côté de l’énorme chantier du CHUM (Centre hospitalier universitaire de Montréal) au centre-ville de Montréal, de voir l’exercice de lignes que j’ai développée pour mon cours d’introduction imprimé en grands formats et couvrant tout un côté de la palissade.
En fait, je fausse un peu l’histoire parce qu’on m’avait sollicité au printemps pour proposer des projets, mais oups, on a oublié de m’aviser que l’œuvre de Maude Paquette-Boulva de mon cours d’introduction avait été l’œuvre choisie. J’en suis ravi et très fier pour Maude! Dissonance est une très jolie arabesque graphique conçue pour mon cours à l’UQAM.
You have probably noticed, I'm a mission to spread the work of our students around the world via this blog among others. I love when the design comes out of his comfort zone and talk to the people. Imagine my surprise this morning, passing by the huge CHUM’s construction site (Centre hospitalier universitaire de Montreal) in downtown Montreal, seeing the graphic lines exercise done for my graphic design introductory course at UQAM. The images are presented on a large format and covering a full side of the fence.
In fact, I distort the story a little since I was asked in spring to propose projects for this project, but oops…, someone forgot to notify me that the work of Maude Paquette-Boulva was chosen. I'm so pleased about the selection of work and proud of Maude I must say. Dissonance is a beautiful graphic arabesque designed for my class at UQAM .


1 commentaire:

JF Bérubé a dit…

Bonjour Sylvain,
Le fait que ce travail ai été choisi pour couvrir cette palissade en illustre l'éloquente réussite visuelle. Bravo Maude!
Et félicitation à toi pour cet effort de rayonnement.
Cependant, au delà du succès d'estime, et du portfolio.
Il y a une récurrence dans le milieu.
Lorsqu'une entreprise reproduit de la sorte le travail d'un designer, et ce afin d'en améliorer sa propre image corporative, et par surcroit, sans l'annoncer. N'y aurait-il pas lieu aussi de sensibiliser cet entreprise au travail "artistique" que cela nécessite et de rétribuer, même symboliquement, cet étudiant? De la sorte nous pourrions tous, entreprises inclus, aider à la poursuite des études supérieures.
Encore félicitation pour cette réalisation.
JFB

Enregistrer un commentaire