samedi 29 septembre 2012

Nutella | de la promesse à la réalité

Lorsque nous sommes sollicités par ces milliers de produits qui tentent d’attirer notre attention au supermarché, la reconnaissance d’une marque est essentielle.

Les marques sont comme des visages connus dans la foule. Elles nous réconfortent et créent des rapports souvent extrêmement émotifs avec les consommateurs. C’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de produits à tartiner comme le Nutella. À l’instar des relations d’amitié, nos relations avec les marques sont constituées d’énormément de facteurs affectifs et d’expériences plus ou moins positives.

Les marques, par leurs allégations plus ou moins mesurables nous font des promesses qu’il est parfois difficile d’évaluer, mais qui sont souvent tenues pour acquis. Si c’est écrit..., ce doit être vrai. Le consommateur dans son rythme de vie effréné a besoin de croire l’information qu’il reçoit sans quoi, sa vie deviendrait un cauchemar de suspicion, de cynisme et de paranoïa. La marque de produit chocolaté Nutella de la compagnie Ferrero est un bel exemple de cette confiance acquise par un ensemble de facteurs intéressants. D’abord, il faut bien le dire, sur un point de vue design, le pot de Nutella bat à plat de couture toute la compétition tant par son élégance, sa clarté, sa couleur, la forme de son emballage, sa typographie, son nom, etc. C’est un exemple d'une belle marque de niveau international pure, parfaite sans faille... sans faille vraiment?

Dernièrement plusieurs recherches semblent au contraire avoir trouvé plusieurs failles dans ce produit qui a la prétention de faire partie d’un bon déjeuner pour les enfants. Nutella s’est même associé l’année dernière au rapport canadien pour le petit déjeuner et a été supporté par un certain nombre de diététistes.
 «Ici à NUTELLA®, nous savons que le petit déjeuner est vraiment important pour le bien-être et la réussite des enfants du Canada à long terme.»

Mais qu’en est-il? Voici des informations qui semblent proposer que, malgré sont nom, le Nutella est constitué avant tout de produits clairement questionnables pour la santé de votre enfant.

L'huile de palme (23%)
Une des composantes essentielles de l’huile de palme est l’acide palmitique. Celui-ci est athérogène, c’est à dire qu’il favorise les dépôts graisseux à l’intérieur des vaisseaux sanguins. Sur un autre angle, l’huile de palme est considérée comme une calamité environnementale car elle est responsable d'une déforestation galopante d'une grande partie de l'Indonésie et de la Malaisie.

Le sucre (55%)
À raison d'une consommation de plusieurs kilos par habitant par année, le sucre favorise de nombreuses maladies. Des caries, le diabète ? Certes. Mais des chercheurs le relient aussi aux troubles cardio-vasculaires, à l’ostéoporose, à l’entretien des inflammations intestinales, à la baisse immunitaire et au cancer.

Le phtalate DEHP
Ce plastique contenu dans l'emballage du Nutella est déjà interdit dans l'industrie des jouets pour sa dangerosité et sera définitivement interdit en Europe fin 2012, mais d'ici là on continue de le retrouver dans un produit alimentaire de consommation courante. Les phtalates agissent comme un leurre hormonal et provoquent des dérèglements hormonaux, ils induisent une stérilité de l'homme. Ingérés par la femme enceinte, ces poisons atteignent le foetus et entravent le développement des testicules.

Le problème n’est pas tellement le produit lui-même, mais les allégations de celui-ci. Dans les faits, une cuillerée à table de Nutella contient 200 calories dont 100 calories proviennent du gras. C’est l’équivalent de manger ne palette de chocolat Three Musketeers pour déjeuner. Alors, comment concilier cette information avec les allégations suivantes de Ferrero?

«Ici à NUTELLA®, nous savons que le petit déjeuner est vraiment important pour le bien-être et la réussite des enfants du Canada à long terme.»
 Un pot de Nutella présenté avec des aliments santé aux États-Unis a d’ailleurs été le déclencheur d’une poursuite d’une consommatrice outrée de San Diego l’année dernière. En effet madame Hohenberg, a réussit à faire payer la compagnie Ferrero USA 4$ pour chaque achat de Nutella entre 2008 et 2011 aux E-U.

Alors, voilà; il y a certainement un écart entre la promesse et la réalité avec ce produit et, bien que je sois convaincu que ce produit est plus la norme que l’exception dans les produit de consommation de masse, il mérite tout au moins un usage éclairé.

Cela dit, ai-je besoin de vous dire qu’il n’y a pas de Nutella dans ma maison?
Being intensively solicited by thousands of products in Super Markets, each one attempting to draw our attention; we have to admit the importance of brand recognition. Brands are familiar faces in the crowd. They comfort us and create often extremely emotional connections with consumers. This is especially true with sweet products like Nutella. 

Like friendship, our relations with brands consist of a lot of reputation, emotional factors and more or less positive experience. Brands, by their more or less measurable claims, make promises that are often difficult to measure but are often taken for granted. If it is written on the pack ... it must be true. The consumer with his hectic lifestyle needs to believe the given information or else, his life would soon become a nightmare of suspicion, cynicism and paranoia. The chocolate spread brand Nutella by Ferrero is a good example of this confidence gained by a set of interesting factors. 

First, it must be said that from a design standpoint, the jar of Nutella seams to beat all competition both by its elegance, clarity, color, packaging form, typography and name. This is a beautiful example of perfect international brand; pure, perfect, flawless ... Wait a minute… flawless did I say? 

Recently several studies seem to have found several flaws in the product that pretends to be part of a good breakfast for children. In fact, Nutella got even associated with last year’s Canadian report for breakfast and was supported by a number of dieticians. 

NUTELLA ®, "An example of a tasty yet balanced breakfast". 

But how about it? Here is are informations suggesting that, despite its name, Nutella is primarily composed of clearly questionable products as for the health of your child. 

Palm oil  (23%)
An essential component of palm oil is palmitic acid. It is atherogenic, meaning it promotes fatty deposits inside the blood vessels. Also, palm oil is considered an environmental calamity, is responsible for rampant deforestation of much of Indonesia and Malaysia. 

Sugar (55%) At a rate of several kilograms per capita per year, sugar promotes many diseases. Teeth caries, diabetes? Certainly. But the researchers also link to cardiovascular disease, osteoporosis, maintenance of intestinal inflammation, decrease immunity to cancer. 

Phthalate DEHP 
This plastic contained in Nutella jars is already banned in the toy industry for its danger and will be permanently banned in Europe in late 2012, but by then it continues to recover in food product consumption. Phthalates are active in some hormonal imbalances and they induce sterility in men. Ingested by pregnant women, these poisons reach the foetus and hinder the development of testes. The problem is not so much the product itself, but allegations of it. In fact, one tablespoon of Nutella contains 200 calories 100 calories from fat. This is equivalent to eating only chocolate bar for lunch Three Musketeers. So how do we reconcile this information with the following allegations of Ferrero? "

Here in NUTELLA ®, we know that breakfast is very important for the well-being and success of children in Canada long term." 

A jar of Nutella presented with healthy food in the United States has also been the trigger for a lawsuit from a consumer outraged San Diego last year. Indeed miss Hohenberg, has managed to pay the company Ferrero USA $ 4 for each purchase of Nutella between 2008 and 2011 in the U.S.. 

So that, there is certainly a gap between the promise and reality with this product and although I am convinced that this product is more the norm than the exception as a product of mass consumption, it deserves at least a informed use. I need to tell you that there is no Nutella at home?
Photo : Ulric Collette | These Days (152 / 365 - I Like Nutella

1 commentaire:

  1. Anonyme09:36

    ce site m'a vraiment interesse afin de realiser mon exposer d'ses merci beaucoup si vous pouvez faire une plage blog surles bonbons Haribo ce serait vraiment adorable afin d'aider ma coequipière merci de votre comprrhension

    RépondreSupprimer