lundi 26 novembre 2012

Workshop à la HEAD | Raconter une histoire

Ça commence d’abord par une amitié sincère entre Anette Lenz et moi. Depuis plusieurs années nous avions ce projet de renouveler cette expérience de travailler ensemble. J’ai connu Anette en 2004 à cette époque où je l’avais invité à donner un atelier de design à l’UQAM. Depuis Anette enseigne à la HEAD (Haute école d’art et de design de Genève). Anette m’a donc invité cette année à donner un workshop à Genève et c’est avec enthousiasme que j’ai accepté.

Pour tout vous dire, je n’ai pas été déçu. J’y ai fait un séjour fantastique (merci Anette et à toute l’équipe de la HEAD) , mais j’ai aussi renouvelé avec ce grand plaisir de travailler avec des étudiants stimulés et complètement engagés dans leur formation ce qui permet de faire du design et de former ma foi... de très bons designers si je me fie à ce qu’on a exécuté ici en seulement 5 jours. Voici donc le groupe d’étudiants qui ont pris part au jeu.

It all started with a sincere friendship between Anette Lenz and me. For several years we had this project to renew the experience of working together. I met Anette in 2004 at a time when I invited her to give a design workshop at UQAM. Now, Anette teaches at HEAD (High School of Art and Design in Geneva). So this year, she invited me to give a workshop in Geneva and it was with great enthusiasm that I accepted.

To be honest, I have not been disappointed. It was a fantastic experience (thanks to Anette and the entire HEAD team). I must say it was great to renewed with the great pleasure of working with energized and fully engaged students in what design schools are for: developing the skills of future designers. When I look at what has been done at HEAD in just 5 days, I was simply fascinated. So, here is the group of students who took part in that workshop.
Le projet : Raconter une histoire avec l’emballage. 
Les étudiants avaient à trouver un contenant de verre (bouteille, flacon, etc.) et une histoire. Le contenant trouvé devait être perçu comme l’acteur principal de l’histoire et inclure l’usager comme acteur de soutien, à moins que ce ne soit l’inverse. Il fallait ensuite concevoir un costume pour l’acteur (une étiquette) et une mise en scène (la boîte). La contrainte majeure, n’utiliser que le papier pour communiquer. Auncune image imprimée n’était permise. Il s’agissait donc d’engager l’utlisateur dans une expérience interactive où il prenait un rôle important et signifiant dans le déroulement de l’histoire. Les prochaines publications de mon blogue présenteront les travaux exécutés par les étudiants de mon workshop.

The project: Telling a story with the package.
The students had to find a glass container (bottle, flask, etc.) and choose a story. The container was found to be perceived as the main actor in the history and include the user as a supporting actor, unless it is the opposite. He then had to design a costume for the actor (a label) and staging (the box). The major constraint consists of using only paper to communicate. No printed image was allowed. The package had therefore to involve the user in an interactive experience in witch he was playing an important role in the course of the history. Future posts on this blog will present the work done by the students in my workshop.


Valérie Pierrehumbert | Jack et le haricot
D’abord, il y a la longue bouteille évoquant bien sûr la hauteur. Puis, il y a cette boîte qui s’est construite tout au long du workshop et qui, comme le haricot géant, permet à Jack de grimper jusqu’en haut lorsque la bouteille est glissée hors de la boîte.

Valerie Pierrehumbert | Jack and the bean
First, there is the high bottle referring to the story. Then there is this box that was built throughout the workshop and, as the giant bean plant allowing Jack to literally climb when the bottle is slid out of the box.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire