samedi 29 septembre 2012

Nutella | de la promesse à la réalité

Lorsque nous sommes sollicités par ces milliers de produits qui tentent d’attirer notre attention au supermarché, la reconnaissance d’une marque est essentielle.

Les marques sont comme des visages connus dans la foule. Elles nous réconfortent et créent des rapports souvent extrêmement émotifs avec les consommateurs. C’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de produits à tartiner comme le Nutella. À l’instar des relations d’amitié, nos relations avec les marques sont constituées d’énormément de facteurs affectifs et d’expériences plus ou moins positives.

Les marques, par leurs allégations plus ou moins mesurables nous font des promesses qu’il est parfois difficile d’évaluer, mais qui sont souvent tenues pour acquis. Si c’est écrit..., ce doit être vrai. Le consommateur dans son rythme de vie effréné a besoin de croire l’information qu’il reçoit sans quoi, sa vie deviendrait un cauchemar de suspicion, de cynisme et de paranoïa. La marque de produit chocolaté Nutella de la compagnie Ferrero est un bel exemple de cette confiance acquise par un ensemble de facteurs intéressants. D’abord, il faut bien le dire, sur un point de vue design, le pot de Nutella bat à plat de couture toute la compétition tant par son élégance, sa clarté, sa couleur, la forme de son emballage, sa typographie, son nom, etc. C’est un exemple d'une belle marque de niveau international pure, parfaite sans faille... sans faille vraiment?

Dernièrement plusieurs recherches semblent au contraire avoir trouvé plusieurs failles dans ce produit qui a la prétention de faire partie d’un bon déjeuner pour les enfants. Nutella s’est même associé l’année dernière au rapport canadien pour le petit déjeuner et a été supporté par un certain nombre de diététistes.
 «Ici à NUTELLA®, nous savons que le petit déjeuner est vraiment important pour le bien-être et la réussite des enfants du Canada à long terme.»

Mais qu’en est-il? Voici des informations qui semblent proposer que, malgré sont nom, le Nutella est constitué avant tout de produits clairement questionnables pour la santé de votre enfant.

L'huile de palme (23%)
Une des composantes essentielles de l’huile de palme est l’acide palmitique. Celui-ci est athérogène, c’est à dire qu’il favorise les dépôts graisseux à l’intérieur des vaisseaux sanguins. Sur un autre angle, l’huile de palme est considérée comme une calamité environnementale car elle est responsable d'une déforestation galopante d'une grande partie de l'Indonésie et de la Malaisie.

Le sucre (55%)
À raison d'une consommation de plusieurs kilos par habitant par année, le sucre favorise de nombreuses maladies. Des caries, le diabète ? Certes. Mais des chercheurs le relient aussi aux troubles cardio-vasculaires, à l’ostéoporose, à l’entretien des inflammations intestinales, à la baisse immunitaire et au cancer.

Le phtalate DEHP
Ce plastique contenu dans l'emballage du Nutella est déjà interdit dans l'industrie des jouets pour sa dangerosité et sera définitivement interdit en Europe fin 2012, mais d'ici là on continue de le retrouver dans un produit alimentaire de consommation courante. Les phtalates agissent comme un leurre hormonal et provoquent des dérèglements hormonaux, ils induisent une stérilité de l'homme. Ingérés par la femme enceinte, ces poisons atteignent le foetus et entravent le développement des testicules.

Le problème n’est pas tellement le produit lui-même, mais les allégations de celui-ci. Dans les faits, une cuillerée à table de Nutella contient 200 calories dont 100 calories proviennent du gras. C’est l’équivalent de manger ne palette de chocolat Three Musketeers pour déjeuner. Alors, comment concilier cette information avec les allégations suivantes de Ferrero?

«Ici à NUTELLA®, nous savons que le petit déjeuner est vraiment important pour le bien-être et la réussite des enfants du Canada à long terme.»
 Un pot de Nutella présenté avec des aliments santé aux États-Unis a d’ailleurs été le déclencheur d’une poursuite d’une consommatrice outrée de San Diego l’année dernière. En effet madame Hohenberg, a réussit à faire payer la compagnie Ferrero USA 4$ pour chaque achat de Nutella entre 2008 et 2011 aux E-U.

Alors, voilà; il y a certainement un écart entre la promesse et la réalité avec ce produit et, bien que je sois convaincu que ce produit est plus la norme que l’exception dans les produit de consommation de masse, il mérite tout au moins un usage éclairé.

Cela dit, ai-je besoin de vous dire qu’il n’y a pas de Nutella dans ma maison?
Being intensively solicited by thousands of products in Super Markets, each one attempting to draw our attention; we have to admit the importance of brand recognition. Brands are familiar faces in the crowd. They comfort us and create often extremely emotional connections with consumers. This is especially true with sweet products like Nutella. 

Like friendship, our relations with brands consist of a lot of reputation, emotional factors and more or less positive experience. Brands, by their more or less measurable claims, make promises that are often difficult to measure but are often taken for granted. If it is written on the pack ... it must be true. The consumer with his hectic lifestyle needs to believe the given information or else, his life would soon become a nightmare of suspicion, cynicism and paranoia. The chocolate spread brand Nutella by Ferrero is a good example of this confidence gained by a set of interesting factors. 

First, it must be said that from a design standpoint, the jar of Nutella seams to beat all competition both by its elegance, clarity, color, packaging form, typography and name. This is a beautiful example of perfect international brand; pure, perfect, flawless ... Wait a minute… flawless did I say? 

Recently several studies seem to have found several flaws in the product that pretends to be part of a good breakfast for children. In fact, Nutella got even associated with last year’s Canadian report for breakfast and was supported by a number of dieticians. 

NUTELLA ®, "An example of a tasty yet balanced breakfast". 

But how about it? Here is are informations suggesting that, despite its name, Nutella is primarily composed of clearly questionable products as for the health of your child. 

Palm oil  (23%)
An essential component of palm oil is palmitic acid. It is atherogenic, meaning it promotes fatty deposits inside the blood vessels. Also, palm oil is considered an environmental calamity, is responsible for rampant deforestation of much of Indonesia and Malaysia. 

Sugar (55%) At a rate of several kilograms per capita per year, sugar promotes many diseases. Teeth caries, diabetes? Certainly. But the researchers also link to cardiovascular disease, osteoporosis, maintenance of intestinal inflammation, decrease immunity to cancer. 

Phthalate DEHP 
This plastic contained in Nutella jars is already banned in the toy industry for its danger and will be permanently banned in Europe in late 2012, but by then it continues to recover in food product consumption. Phthalates are active in some hormonal imbalances and they induce sterility in men. Ingested by pregnant women, these poisons reach the foetus and hinder the development of testes. The problem is not so much the product itself, but allegations of it. In fact, one tablespoon of Nutella contains 200 calories 100 calories from fat. This is equivalent to eating only chocolate bar for lunch Three Musketeers. So how do we reconcile this information with the following allegations of Ferrero? "

Here in NUTELLA ®, we know that breakfast is very important for the well-being and success of children in Canada long term." 

A jar of Nutella presented with healthy food in the United States has also been the trigger for a lawsuit from a consumer outraged San Diego last year. Indeed miss Hohenberg, has managed to pay the company Ferrero USA $ 4 for each purchase of Nutella between 2008 and 2011 in the U.S.. 

So that, there is certainly a gap between the promise and reality with this product and although I am convinced that this product is more the norm than the exception as a product of mass consumption, it deserves at least a informed use. I need to tell you that there is no Nutella at home?
Photo : Ulric Collette | These Days (152 / 365 - I Like Nutella

mardi 25 septembre 2012

5th | Puigdemont Roca

Nouvel emballage pour le Gin 5th de Sorel Destileries del Maresme conçu par l'agence Puigdemont Roca de Barcelone. Élégance et style dans un extrême minimalisme du graphisme.
New packaging for Sorel Destileries del Maresme Gin named 5th and designed by Puigdemont Roca design agency from Barcelona. Elegance and style in an extreme minimalist graphic approach.


dimanche 23 septembre 2012

vérité de l'usager |?| vérité écologique

Loin de moi l’idée de vous convaincre de quoi que ce soit sur ce blog. Je suis de ceux qui croient que le doute est essentiel à l’équilibre mental en plus d'être la matière première de la créativité. Bien que j’ai de grandes convictions, je crois fondamentalement que la vérité avec un grand «V» n’existe probablement pas ou en tout cas qu’elle devrait toujours s’écrire au pluriel. Utiliser «des vérités» me semble déjà être une façon plus juste ou en tout cas moins risquée d’exprimer une chose. Je laisse donc l’absolu de la Vérité aux extrémistes et tous ces idéologues dont le nom finit en «isme». Ils sont à mon avis déjà assez nombreux. Voici plutôt une occasion de présenter une problématique dont la «Vérité» est sûrement plus nuancée.

Long détour de «pop» philosophique me direz-vous, pour introduire ce petit emballage qui, à lui seul, résume le paradoxe du design d’emballage coincé entre le service à l’usager d’une part et son impact écologique d’une autre part. Il s’agit ici d’un contenant de 14 ml d’huile d’olive conçu pour apporter et pour accompagner sans dégât le pique-nique ou le lunch du midi. Ce joli emballage à la forme de l’olive est fait d’un double thermoformage laminé et assemblé d’une feuille métallique imprimée. À première vue l’emballage nous séduit totalement par son efficacité, sa pertinence et son aspect ludique. Cependant, une fois utilisé, cet emballage en multimatières est souillé d’huile et devient difficilement recyclable. De plus, on est en droit de questionner la quantité de matière utilisée pour un si petit contenu.

On n’a qu’à transvider l’huile dans un petit pot me direz-vous et cet emballage devient obsolète. Vous aurez raison, mais l’huile étant ce qu’elle est, le danger de dégât demeure élevé et l’attrait pour ce petit emballage sécuritaire pourrait vous convaincre. Voilà un bel exemple où la «Vérité» nous semble peut-être difficile à cerner.

Pour ma part, j’opterais pour une utilisation exceptionnelle de ce produit et valoriserai le petit pot réutilisable, malgré le charme de ce joli contenant. Il y aura sûrement quelques petits dégât que j'assumerai. C’est en tout cas ce que je fais pour les yogourts, jus et autres produits que je mets dans la boîte à lunch de mon fils. Je transvide dans des contenants réutilisables, ce qui réduit énormément l’empreinte écologique des repas à l’extérieur. Ça demande un peu plus d’efforts, mais c’est tellement plus écologique.
In this blog, I’m not trying to convince you of anything. I am among those who believe that doubt is essential to a healthy human brain and it is the essence of creativity. Although I have strong convictions of my own, I fundamentally believe that the truth with a capital "T" doesn’t exist and should minimally be written in the plural. "Truths" already seems to be a fairer way or in any case less pretentious way to express the idea. So I leave the absolute truth to extremists and all other ideologues ending with “ism”. They are already numerous enough.

Long philosophical insertion will you rightly say to introduce this small package that alone sums up the paradox of packaging design wedged between the service to the user and its environmental impact. Here is a 14 ml olive oil package designed to provide safely the right amount of oil for a picnic or for a takeout lunch. This nice olive shaped packaging is made of a double laminated thermoforming and assembled with a printed foil.

At first glance the packaging totally captivated us with its efficiency, relevance and playfulness. However, once used, this multi-material packaging contaminated with oil is not recyclable. In addition, we are entitled to question the amount of material used for such a small content. One has only to pour the oil from a bottle to a small pot and this package becomes obsolete. Right, but the oil has a high spilling damage potential witch helps the attractiveness of this safe packaging. For my part, I would opt for an exceptional use of this product and valorize the reusable, pot despite the charm of this package. I'll find a way to avoid leakage. It is in any case what I do for yogurt, juice and other products that I put in my son’s lunch box. I pour it in reusable containers, which greatly reduces the environmental footprint of outdoor dining. It takes a little more effort, but it is much more environmentally friendly.

vendredi 21 septembre 2012

The pairing Collection | Optima design

J’aime lorsque le design devient pédagogique et accompagne les usagers dans leur apprentissage d’un produit complexe et varié comme le vin par exemple. Optima Brand Design proposent un design audacieux pour faire valoir cette gamme de vin Français sur le marché Américain. «The Pairing Collection» de Barton & Guestier a remporté, pour ses étiquettes, une médaille d'argent lors de la compétition internationale de vins, San Francisco international Wine Competition. Il s’agit d’un des concours de vins les plus influent aux États-Unis.
I love when design becomes educational and assists users in learning more about complex and varied products such as wine. Optima Brand Design conceived a strong design to enforce this range of French wine in the U.S. market. "The Pairing Collection" Barton & Guestier won for its labels, a silver medal at the San Francisco International Wine Competition. It is a wine competition is the most influential in the United States.

mercredi 19 septembre 2012

Du coffret de DC à la palissade

Vous l’avez sûrement remarqué, je me fais une mission de faire rayonner les travaux de nos étudiants à travers le monde via ce blogue entre autres. J’aime lorsque le design sort de sa zone de confort et rencontre le public et lui parle. Imaginez ma surprise ce matin en passant à côté de l’énorme chantier du CHUM (Centre hospitalier universitaire de Montréal) au centre-ville de Montréal, de voir l’exercice de lignes que j’ai développée pour mon cours d’introduction imprimé en grands formats et couvrant tout un côté de la palissade.
En fait, je fausse un peu l’histoire parce qu’on m’avait sollicité au printemps pour proposer des projets, mais oups, on a oublié de m’aviser que l’œuvre de Maude Paquette-Boulva de mon cours d’introduction avait été l’œuvre choisie. J’en suis ravi et très fier pour Maude! Dissonance est une très jolie arabesque graphique conçue pour mon cours à l’UQAM.
You have probably noticed, I'm a mission to spread the work of our students around the world via this blog among others. I love when the design comes out of his comfort zone and talk to the people. Imagine my surprise this morning, passing by the huge CHUM’s construction site (Centre hospitalier universitaire de Montreal) in downtown Montreal, seeing the graphic lines exercise done for my graphic design introductory course at UQAM. The images are presented on a large format and covering a full side of the fence.
In fact, I distort the story a little since I was asked in spring to propose projects for this project, but oops…, someone forgot to notify me that the work of Maude Paquette-Boulva was chosen. I'm so pleased about the selection of work and proud of Maude I must say. Dissonance is a beautiful graphic arabesque designed for my class at UQAM .


vendredi 14 septembre 2012

Le retour au Sol | Maude Lescarbeau

Je viens de retrouver cet emballage développé par Maude Lescarbeau dans mon cours d’emballage il y a quelques années. Il s’agit de produits de soins corporels naturels moulés et vendus dans de petits récipients organiques. Au centre du produit sont logées des semences de différentes fleurs. Une fois le produit consommé, symboliquement on retourne le tout à la terre pour faire pousser une nouvelle fleur. Une partie de l’emballage sera détaché et servira à identifier le semis.

Il y a des étudiants qui nous marquent par leur enthousiasme et leur engagement dans leur travail. Maude fait partie de ces étudiants qui m’ont fait adorer ce travail de professeur et qui ont contribué à l’excellence de notre programme. Merci Maude.
I just found this package developed by Maude Lescarbeau in my packaging class a few years ago at UQAM. It is a natural body care products molded and sold in small organic containers. In the center of the product are housed seeds of different flowers. Once the product is consumed, it symbolically returns everything to the ground to grow a new flower. A part of the package will be detached and used to identify the seedlings.

There are students who mark us with their enthusiasm and commitment to their work. Maude is one of those students who made me love this job and professor and who contributed to the excellence of our program. Thank you Maude.

jeudi 6 septembre 2012

Fakeer | le franc-parler Tchèque

Parfois une image, un son ou même un geste vaut mille mots. C’est en tout cas ce que propose la marque Tchèque Fakeer Energy Drink pour sa bouteille de PET 100% recyclable. En fait il s’agit d’une assez belle pirouette technique que de mouler par injection-soufflage cette forme irrégulière. Fakeer est une boisson énergétique faite uniquement à base de produits naturels sans sans aucun agent de conservation ou produit chimique.

Sometimes an image, a sound or even a gesture is worth a thousand words. It is in any case what suggests Fakeer Brand witch is a Czech Energy Drink brand bottled in this special 100% PET recyclable bottle. In fact it was a pretty good technical challenge to produce such a shape by injection-blowing. Fakeer is an energy drink, which is made from pure natural ingredients without any chemical substances or preservatives.

mercredi 5 septembre 2012

Forêt II | Phil Allard et Justin Duchesneau

Forêt, c’est un lieu de méditation cubique fait de 650 palettes de bois recyclé, représentant, avec ses 4 points cardinaux, la rencontre et la connexion des territoires du Canada. Cette œuvre a été présentée au festival d’art du Canal Rideau 2011 à Ottawa, Forêt est aussi, à plus petite échelle, ce qu’elle était avant que ce canal soit creusé : une forêt.

Cette installation improbable met en valeur la fonction initiale de la palette, qui est de supporter. Objet à l’apparence banale, elle est pourtant essentielle partout, sans laquelle il serait difficile de transporter une multitude d’objets en grande quantité. Sous le regard de l’artiste visuel Phil Allard, accompagné de l’architecte et professeur Justin Duchesneau, la palette se supporte elle-même, et filtre la lumière comme à travers les branches d’un arbre, revenu à sa source symboliquement.

L'œuvre de Phil Allard et Justin Duchesneau a été réinstallée au coin des rues Maisonneuve | Jeanne-Mance samedi et y sera jusqu'à mardi prochain 11 septembre.

Forêt II
Escales Improbables de Montréal
Justin Duchesneau et Phil Allard
810 palettes recyclées
21 x 21 x 20 pieds

Forêt II is a cubic meditation place made of 650 recycled wooden pallets. With its four cardinal points oriented corners it represents the meeting and the connection of territories. The work was presented at the 2011 Art Festival at Rideau Canal in Ottawa. Forêt II is also, on a smaller scale a forest.

This installation highlights the improbable initial function of the palette, which is to transport banal objects. Yet it is essential and used everywhere, without which it would be difficult to carry a multitude of items in large quantities. Through the eyes of visual artist Phil Allard, along with the architect and professor Justin Duchesneau, the palette supports itself, and filters light through the branches like a tree, symbolically returned to its source.

The work of Phil Allard and Justin Duchesneau was set again at the corner of Maisonneuve | Jeanne-Mance Saturday and will be until next Tuesday September 11.

Forêt II
Escales Improbables de Montréal
Justin Duchesneau and Phil Allard
810 recycled pallets
21 x 21 x 20 feet

dimanche 2 septembre 2012

What you see is what you get | PostlerFerguson

Les supermarchés sont à élargir leur gamme de poissons frais afin d’introduire plus d'espèces durables comme le grondin et le maquereau. Ces poissons sont moins chers et tout aussi savoureux, mais les clients rechignent souvent parce qu'ils ne les connaissent pas et, parfois, ils sont souvent mal présenté ou tout simplement laids.

Cette proposition de conditionnement permet de mettre ces poissons sur un pied d'égalité avec leurs frères les plus reconnus en les mettant dans un emballage attrayant et très reconnaissable. Les sachets sont destinés à être utilisés dans les comptoirs de poisson frais. Construits à partir d'une double couche de polyéthylène, ils sont étanches, refermables et peuvent être remplis avec de la glace pour le transport pour la conservation de votre poisson frais jusqu'à ce qu'il rencontre votre casserole!

PostlerFerguson a été fondée à Londres en 2007 par Ian Ferguson et Martin Postler après leur sortie de l'ARC.
Supermarkets are expanding their fresh fish offerings to include more sustainable species like gurnard, mackerel and skate. These fish are cheaper and just as tasty, but customers often shy away from them because they are unfamiliar and occasionally just plain ugly.

This fish packaging proposal helps put these fish back on equal standing with their more recognized brethren by placing them in an attractive and highly recognizable packaging solution. The packages are intended for use at fresh fish counters. Constructed from a double layered polyethylene, they are airtight, resealable and can be filled with ice for transport to keep your fish fresh until it hits the pan!

PostlerFerguson was founded in 2007 by Ian Ferguson and Martin Postler after their graduation from the RCA.