jeudi 29 novembre 2012

Hommage à Hitchcock | Arnaud Imobersteg

Voilà un joli hommage à Hitchcock conçu par Arnaud Imobersteg lors de mon workshop à la HEAD à Genève. Cette bouteille d’eau-de-vie à laquelle on ajoute une goutte de sirop de grenadine évoque, lorsqu’on la sort de la boîte, la tension progressive du film «Les Oiseaux» (1963). La boîte peut aussi évoquer le film «Fenêtre sur cour» (1954).
This is a nice tribute to Hitchcock designed by Arnaud Imobersteg in my workshop the HEAD in Geneva. This bottle of eau-de-vie to which is added a drop of grenadine evokes, when taken out of the box, the progressive tension of the film "The Birds" (1963). The box can also mention the film "Rear Window" (1954).

mercredi 28 novembre 2012

Emballage soluble | Simon Laliberté

Vous connaissez la fable de la cigale et la fourmi? Moi, j’aime les fourmis; celles qui bossent et qui cherchent des solutions concrètes à des problèmes concrets.

L’année dernière, alors que bien des étudiants attendaient la fin de la grève, un petit groupe de fourmis s’est affairé à répondre à mon invitation de participer à cette rencontre internationale de design d’emballages organisé par le Strate Collège de Paris et réunissant les meilleures écoles de design packaging d’Europe soit l’Université des arts appliqués d’Hanovre en Allemagne, l’Université CEU Cardenal Herrera d’Espagne l’Université d’arts appliqués de Lahti en Finlande et la Politechnique de Milan en Italie.

Le projet consistait d’abord à faire une recherche d’emballages «remarquables» existants et les évaluer selon une grille basée sur l’analyse du cycle de vie. Les emballages devaient être évalués selon une grille d'analyse proposée par Strate Collège. Les étudiants devaient ensuite développer 6 designs alternatifs qui seraient mis en compétition lors du salon de l'emballage de Paris 2012. Les six projets choisis pour représenter Packaging UQAM étaient ceux de Sophie Pépin, Simon Laliberté, Selva Balasingam, Annabelle Soucy, Sylvia Mazzoti et Milagros Bouroncle. Par la suite, Sophie Pépin et Simon Laliberté ont été choisis pour m’accompagner au salon de l'emballage de Paris du 19 au 22 novembre 2012.

Au salon de l’emballage de Paris, le jury composé d’experts internationaux de l’emballage a choisi le meilleur projet de chaque école. Le gagnant pour l’UQAM est le projet de Simon Laliberté avec son emballage de brosse à dents. Le jury a nommé les grands gagnants de toutes les écoles et le projet de Simon a remporté le troisième grand prix.

Simon Laliberté a travaillé sur l’idée d’un emballage de brosse à dents soluble. Le contenant est réduit à sa plus simple expression dans un geste graphique séduisant et interactif. L’usager n’a qu’à passer l’emballage à l’eau et celui-ci se désintègre instantanément.

You know the fable of the grasshopper and the ant? I like ants, those who are working and seeking concrete solutions to concrete problems.

Last year, while many students were basically waiting for the end of their own strike, a small group of ants were busy working for this international packaging design show organized by Strate College Paris. It involved among the best packaging design schools in Europe like the University of Applied Arts in Hanover in Germany, the University CEU Cardenal Herrera of Spain, University of Applied Arts of Lahti in Finland and the Polytechnic of Milan in Italy. The project was first to research existing "remarkable" packaging and evaluate using a grid based on life cycle analysis. Than, students would have to design 6 more efficient alternatives designs that would be in competition at the Packaging Exhibition in Paris in 2012.

The six projects selected to represent Packaging UQAM were those of Sophie Pépin, Simon Laliberté, Selva Balasingam, Annabelle Soucy, Sylvia Mazzoti, and Milagros Bouroncle. Sophie Pepin and Simon Laliberté were chosen to accompany me to the Packaging Exhibition in Paris from 19 to 22 November 2012.

At the packaging Exhibition in Paris, the international jury had to chose the best project for every school. The winner for UQAM was Simon Laliberté’s toothbrush packaging.

Simon Laliberté worked on the idea of soluble toothbrush packaging. The material is a combination of wholly soluble materials. The container is reduced to its simplest expression in a graphic gesture attractive and interactive. The user only has to move the water and wrapping it disintegrates instantly.

mardi 27 novembre 2012

WORKSHOP À LA HEAD | Marta Revuelta

Quelle est la solution politique à une crise économique en Europe? Voilà une question bien complexe à un problème bien réel. Lorsqu’on discute avec des Européens par les temps qui courent, le moins qu’on puisse dire, c’est que ce n’est pas l’optimiste qui prévaut, mais plutôt un cynisme lourd et opaque. Lorsqu’on a à faire à une étudiante espagnole intelligente et engagée comme Marta, la solution prend la forme d’une inquiétante potion magique teintée de rose et qu’il faut trouver dans le Labirynthe des mots : Government Solution to Economic Crisis. Excellent travail!
Is there a political solution to an economic crisis in Europe? This is the complex question to a real problem. When discussing with Europeans these days, the least we can say is that a heavy and opaque cynicism is prevailing over optimism. When dealing with a very smart and committed Spanish student like Marta, the proposed solution is a disturbing pink magic potion that one must find in a labyrinth of words: Government Solution to Economic Crisis. Great work!

lundi 26 novembre 2012

Workshop à la HEAD | Raconter une histoire

Ça commence d’abord par une amitié sincère entre Anette Lenz et moi. Depuis plusieurs années nous avions ce projet de renouveler cette expérience de travailler ensemble. J’ai connu Anette en 2004 à cette époque où je l’avais invité à donner un atelier de design à l’UQAM. Depuis Anette enseigne à la HEAD (Haute école d’art et de design de Genève). Anette m’a donc invité cette année à donner un workshop à Genève et c’est avec enthousiasme que j’ai accepté.

Pour tout vous dire, je n’ai pas été déçu. J’y ai fait un séjour fantastique (merci Anette et à toute l’équipe de la HEAD) , mais j’ai aussi renouvelé avec ce grand plaisir de travailler avec des étudiants stimulés et complètement engagés dans leur formation ce qui permet de faire du design et de former ma foi... de très bons designers si je me fie à ce qu’on a exécuté ici en seulement 5 jours. Voici donc le groupe d’étudiants qui ont pris part au jeu.

It all started with a sincere friendship between Anette Lenz and me. For several years we had this project to renew the experience of working together. I met Anette in 2004 at a time when I invited her to give a design workshop at UQAM. Now, Anette teaches at HEAD (High School of Art and Design in Geneva). So this year, she invited me to give a workshop in Geneva and it was with great enthusiasm that I accepted.

To be honest, I have not been disappointed. It was a fantastic experience (thanks to Anette and the entire HEAD team). I must say it was great to renewed with the great pleasure of working with energized and fully engaged students in what design schools are for: developing the skills of future designers. When I look at what has been done at HEAD in just 5 days, I was simply fascinated. So, here is the group of students who took part in that workshop.
Le projet : Raconter une histoire avec l’emballage. 
Les étudiants avaient à trouver un contenant de verre (bouteille, flacon, etc.) et une histoire. Le contenant trouvé devait être perçu comme l’acteur principal de l’histoire et inclure l’usager comme acteur de soutien, à moins que ce ne soit l’inverse. Il fallait ensuite concevoir un costume pour l’acteur (une étiquette) et une mise en scène (la boîte). La contrainte majeure, n’utiliser que le papier pour communiquer. Auncune image imprimée n’était permise. Il s’agissait donc d’engager l’utlisateur dans une expérience interactive où il prenait un rôle important et signifiant dans le déroulement de l’histoire. Les prochaines publications de mon blogue présenteront les travaux exécutés par les étudiants de mon workshop.

The project: Telling a story with the package.
The students had to find a glass container (bottle, flask, etc.) and choose a story. The container was found to be perceived as the main actor in the history and include the user as a supporting actor, unless it is the opposite. He then had to design a costume for the actor (a label) and staging (the box). The major constraint consists of using only paper to communicate. No printed image was allowed. The package had therefore to involve the user in an interactive experience in witch he was playing an important role in the course of the history. Future posts on this blog will present the work done by the students in my workshop.


Valérie Pierrehumbert | Jack et le haricot
D’abord, il y a la longue bouteille évoquant bien sûr la hauteur. Puis, il y a cette boîte qui s’est construite tout au long du workshop et qui, comme le haricot géant, permet à Jack de grimper jusqu’en haut lorsque la bouteille est glissée hors de la boîte.

Valerie Pierrehumbert | Jack and the bean
First, there is the high bottle referring to the story. Then there is this box that was built throughout the workshop and, as the giant bean plant allowing Jack to literally climb when the bottle is slid out of the box.

mardi 6 novembre 2012

Exercice de points | Louis Gagnon

Magnifique exercice de point donné par on collègue Louis Gagnon à l'UQAM. Great dot assignment given by my colleague Louis Gagnon at UQAM.


 Alex Sauvageau

 Amélie Martel
 

 Anne Sylvestre

Antoine C. Boiteau

Audrey-Claude Roy

Camille Monette-Dubeau

Charles Fortier

Christel Voeffray

Clémence Thune

Colombe Huyghe

Corentin Bertho

Danielle Bouchard

Fanny Huard
 
Hamie Robitaille
 
Hugo Joseph

Jimena Aragonés

José Lamarche

Josée Provost-Tremblay

Laurie Hallé



Louis-Pier Charbonneau

Martin Gagnon

Maude Gaboriau

Mélanie Laviolette

Mélissa Gauthier

Orysia Zabeida

Paul Lenaers

Raymond Lanctôt

Roxanne Brodeur

Samuel Larocque
  

Sarah Cousineau

Stéfanie Vermeersch

Stéphanie Forget