mercredi 27 mars 2013

Journée sans viande | Animal Equality

(Manu Fernandez/Associated Press)

Le 20 mars était la journée sans viande.
Voici quelques images d’une manifestation pour le moins provocante en mars 2012. Pour marquer la journée sans viande, le groupe d’activiste Animal Equality avait organisé dans les rues de Barcelone ce statement de street art pour le moins dérangeant et «malaisant» à souhait pour le carnivore honteux que je suis... je m’en excuse... à tous les animaux... sans exception.

En fait, je suis 100% d’accord : nous devrions cesser de manger de la viande. Tous s’en porteraient mieux, en commençant par les animaux eux-mêmes il va sans dire. Cependant, c’est sur l’argumentaire que les opinions divergent radicalement. Alors que certains parlent du droit des animaux, d’autres parlent des produits chimiques et antibiotiques ingérés par les animaux d’élevages qui se transmettent dans la viande et finalement, il y a cette idée beaucoup plus mesurable et sans équivoque que la consommation de viande, tel qu’elle existe présentement, n’est simplement pas soutenable écologiquement et nous emmène tout droit à la catastrophe écologique.

Ces gestes d'éclat on beaucoup d'impact sur moi, mais lorsque tout est dans tout et que la «CAUSE» s'éparpille, on en arrive souvent à une dilution du message et ultimement, un sujet important passe pour trop extrémiste ou au contraire simplement inaperçu. Ici la cause est juste à mon avis, mais il y a plusieurs dimensions à ce problème qui, à mon humble avis, devraient être présentés séparément pour avoir plus de chance de convaincre.
(Manu Fernandez/Associated Press)

March 20 was the day without meat.
Here are some pictures of this March 2012 provocative protest against meat eating. To mark the day without meat, activist group Animal Equality held a strong street art statement in Barcelona with that disruptive and embarrassing performance for a shameful carnivore like me ... I apologize ... to all animals ... without any exception.

Seriously, I agree 100% that we should all stop eating meat. All would be better off for everybody, starting with the animals themselves of course. However, here, the arguments and opinions differ radically. While some speak of animal rights, others speak of chemicals and antibiotics ingested by farm animals and transmitted by meat. Finally, there is this idea, much more measurable and unambiguous, that the consumption of meat, as it exists now, is simply not sustainable ecologically and takes us straight to the ecological disaster. I’m more sensible to this last argument I must say.

These protests have a lot of impact and highlights, but when everything is in everything and for the "CAUSE", I find it dilutes the message and ultimately makes it either too extreme or simply not considered. Yet the cause is good and important, but there are several dimensions to this problem that, in my humble opinion, should be presented separately to have more chance of convincing.

(Manu Fernandez/Associated Press)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire