jeudi 31 juillet 2014

Déblatérer, pipe et tabac | Mario Bouthat

Parler du tabac en 2014 c’est pour le moins un peu décalé par rapport au «political correctness» ambiant. Tradition désormais mal vue et un jour peut-être, interdite, fumer la pipe me rappelle, avec un peu de nostalgie, mes professeurs de philosophie du collège. Eh oui, on fumait dans les classes à cette époque inconsciente. Ça me rappelle soudain cette discussion entre Walt White et Hank Schrader dans Breaking Bad sur le côté arbitraire de ce qui est légal ou illégal. Qui trace la ligne vraiment?

À tort ou à raison, c’est exactement la raison pour laquelle ce projet proposé par Mario Bouthat m’a intéressé. Il défit l’idéologie ambiante et oblige à reconnaître une tradition pour ce qu’elle est, et non pour ce que la culture scientifique impose. Il propose une révision de l’image de la tabagie artisanale Blatter & Blatter Inc. avec un regard vintage. Puisque le tabac doit être emballé de façon hermétique, le pot de verre noir avec bouchon en liège remplace l’horrible sac de plastique. De cette façon, le tabac reste humide et n’émet aucune odeur. On imagine facilement l’utilisation de ses pots réutilisables en vrac, où l’on viendrait simplement changer la petite étiquette identifiant ainsi la sorte de tabac.
Un autre projet Packplay.
One can say that talking about tobacco in 2014 is a little offset from the ambient political correctness. This old and potentially forbidden tradition of smoking pipe reminds me of my humanities college teachers at a time when yeah… smoking was allowed in class.
It seams so far since smoking is now perceived as a sin. In reminds me of Walt White and Hank Schrader discussion in Breaking Bad about the arbitrariness of what’s legal and illegal as they were smoking Cuban cigars. Who draws the line really?

Rightly or wrongly, this is exactly why this project proposed by Mario Bouthat interested me. He undid the prevailing ideology and requires recognition of a tradition for what it is, not for what scientific literacy imposes. The project consists of a vintage rebranding of the famous tobacconists Blatter & Blatter Inc. Since the tobacco must be packed tightly, the black glass pot with a cork cap replaces the horrible plastic bag. In this way, the tobacco keeps its moisture and emits no undesirable smell. One can easily imagine those pots to be reusable in a bulk type of distribution. In this case the only loss of material would be the small label identifying the type of tobacco.
Another Packplay project.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire